Nicolas a 17 ans, et comme 80% des adolescents français, il vient d’obtenir son bac. Mais ce jeune, atteint d’autisme, peut se féliciter d’avoir obtenu la mention très bien. Il devient alors la fierté familiale, et un message d’espoir pour tous les malades de France.

Je tiens à dire à tous les parents, qui ont des enfants récemment diagnostiqués autistes, qu’ils n’ont pas à s’inquiéter car ils sont capables de s’en sortir !”. Le message de Nicolas après son incroyable victoire lors de l’épreuve du baccalauréat 2018 a ému tout le pays. Pourtant, l’étudiant a souvent été absent dans son lycée de Leyme (Lot), ce qui ne l’a pas empêché d’obtenir 16.82/20 de moyenne générale.

J’ai eu beaucoup de difficulté à m’organiser, il y a eu un engagement familial fort. Ma mère était mon coach. Elle préparait les cours d’histoire-géographie et de philosophie pour m’aider”, confie le lycéen.

Mais dès le mois d’octobre, l’autiste ne se sent pas bien, et doit quitter son établissement, le lycée Jean-Lurçat de Saint-Céré. “J’étais à l’écart à cause du système, c’est le contact avec les autres qui reste compliqué”, témoigne-t-il. Du coup, la plupart des cours, il les suit par correspondance.

À lire aussi : Convaincus d’un lien entre vaccination et autisme, des parents vont poursuivre des laboratoires en justice

La physique chimie, ça a été, j’avais fini d’étudier le programme de terminale bien avant les autres. L’épreuve de SVT du bac n’était pas simple, d’ailleurs j’ai eu la note la plus basse. J’ai été surpris par la philosophie où j’ai excellé”, se félicite le jeune homme. Désormais, le passionnée d’informatique vise une carrière de programmateur de jeux vidéo.

Happy School GIF - Find & Share on GIPHY