EquitationSport

Nicolas Delmotte : “J’essaie toujours de faire progresser mes chevaux”

Nicolas Delmotte est un des rares cavaliers professionnels qui n’a pas évolué dans le milieu de l’équitation dès son plus jeune âge. Cette différence ne semble pas l’arrêter. Le nordiste gravit les échelons et semble avoir des rêves plein la tête. Nous l’avons rencontré au Jumping International de La Baule où il représentait les couleurs de la France.

Nicolas Delmotte est rapidement remarqué par les Haras nationaux. Au fil du temps on lui confie plusieurs chevaux comme Boléro de Brécey*HN avec lequel il remporte plusieurs médailles européennes dans la catégorie Jeunes Cavaliers.

Un entourage en béton

C’est en parti grâce à sa famille que Nicolas Delmotte peut accéder au haut niveau aujourd’hui. Ses parents, ses grands-parents et sa femme lui sont d’un soutien sans faille. Avec Discrète IV, une jument offerte par ses grands-parents, Nicolas Delmotte devient vice-champion et champion de France première catégorie. Malheureusement sa jument se blesse et Nicolas Delmotte connaît un passage à vide dans le haut niveau. Il met alors son temps à profit pour former des jeunes chevaux comme Luccianno*HN qui lui permettra de réintégrer l’équipe de France.

Lire aussi : Alexandra Francart : “La seule chose qui compte c’est d’amener Volnay le plus loin possible”

Un cavalier prometteur

Le cavalier nordiste s’exerce alors aux côtés des meilleurs cavaliers français. En 2009 il gagne la Coupe des nations à Rotterdam (Pays-Bas). Avec Pénélope Leprevost, Kevin Staut et Patrice Delaveau il arrive deuxième à la Coupe des nations de Rome. Nicolas Delmotte s’illustre également dans le Grand Prix 3* de Dinard et dans le Grand Prix 5* de Lisbonne. Dorénavant il monte Ilex VP. Ce BWP est le fils de Diamant De Semilly. C’est en 2017 que le couple se révèle au grand public en remportant le Grand Prix 5* de Dinard.

Le vice-champion de France Pro Elite a entamé cette année une collaboration avec M. et Mme Mégret du Haras de Clarbec. Il se voit alors confier les chevaux de Pénélope Leprevost comme Ilena de Mariposa et Vagabond de la Pomme. C’est d’ailleurs avec ce dernier qu’il participera à la Coupe des nations de Sopot (Pologne) le 17 juin.

Lire aussi : Simon Delestre : “Si un jour j’ai peur à cheval il sera temps d’arrêter”

Voir l’interview complète ci-dessous :

 

 

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : Rudi Garcia, nouvel entraîneur de l'OL

À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix du Japon : Mercedes de nouveau sur le toit du monde !

À la uneActualitéFootSport

France Turquie : un match qui sort du cadre sportif ?

À la uneEquitation

Les meilleurs chevaux en piste ce Week-End à Vermo pour le Grand Prix de l’UET

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux