À la uneFranceMédias

NRJ : Pourquoi Manu Levy est poursuivi aux Prud’hommes ?

Quatre anciens salariés de NRJ assignent Manu Levy, l’animateur de « Manu dans le 6-10 », aux Prud’hommes ce mardi 2 avril.

Valentin Chevalier, Isabelle Giami, Aude Fraineau et Pauline Bordja ont tout les quatre assigné l’animateur d‘NRJ, Emmanuel Levy, de son vrai nom, aux Prud’hommes le mardi 2 avril. Le présentateur de l’émission « Manu dans le 6-10 » devra faire face à ses anciens collègues et leur avocat, Me Pierre Vignal, le 16 septembre prochain.

Harcèlement et sexisme

Les quatre anciens collègues de Manu Levy, Valentin Chevalier, Isabelle Giami, Aude Fraineau et Pauline Bordja l’accusent « d’harcèlement moral ». Ils reprochent à la vedette d’NRJ de les avoir harcelés, au point de les contraindre à quitter la radio française. Dans une enquête, Libération a interrogé une vingtaine de salariés, qui évoquent une ambiance beaucoup moins fun qu’en émission.

De gauche à droite : Isabelle Giami, Manu Levy, Valentin Chevalier et Aude Fraineau.

Tous les quatre reprochent à Manu Levy, « un contrôle extrême » et « une charge de travail immense », d’après Me Vignal. « Tous ont vu leur santé atteinte, ils ont été arrêtés, et tous ont subi un préjudice de carrière », a-t-il déclaré à l’AFP. En outre, Valentin Chevalier et Isabelle Giami demandent à NRJ « la requalification (de leur contrat) en CDI ». « Aude Fraineau demande des rappels d’heures supplémentaires », a précisé leur avocat Me Pierre Vignal.

Mais ce n’est pas tout, le sexisme serait aussi au coeur des accusations. « Il parlait souvent de mes gros seins ou me disait que j’étais ménopausée », rapporte Isabelle Giami à Libération. Manu Levy et Nicolas Papon, un collaborateur de la matinale, auraient organisé une agression sexuelle contre une salariée. « Nicolas se frotte contre moi, sur mes seins, en mimant un acte sexuel. Il grogne dans mes oreilles. J’ai mal et je commence à crier d’arrêter », sous les yeux de Manu Levy, dénonce-t-elle. Un employé homosexuel aurait été qualifié de « pédé » et son orientation sexuelle de « maladie ».

Des accusations niées

À la tête de la matinale de NRJ depuis 2011, Manu Levy « réfute catégoriquement tous les faits dont (il est) accablé ». « En 13 saisons sur NRJ, je n’ai eu connaissance d’aucune réclamation me concernant. Sur les dix dernières années, Valentin Chevalier est resté 8 ans, Isabelle Giami 5 ans », a-t-il souligné dans une déclaration transmise à l’AFP. Il ajoute : « Je suis exigeant, précis, rigoureux, mais je n’ai jamais méprisé personne. Je peux faire des vannes en studio, mais jamais dans le but de me moquer. ».

Gaël Sanquer, directeur délégué des médias musicaux du groupe NRJ, a lui épinglé le « tableau noir, caricatural et mensonger » dressé. Manu Levy sera auditionné le 16 septembre.

À lire aussi : Secret Story : comment se passeront le jeu et les éliminations ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

À la uneInternationalPolitique

Comment sont choisis les jurés dans les procès aux Etats-Unis ?

À la uneSport

Jeux Olympiques 2024 : quel est le rituel d’allumage de la flamme olympique ?

À la uneSéries Tv

"Erica" : Julie de Bona et Grégory Fitoussi réunis dans la série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux