À la uneCinéma

On a vu pour vous… Premier Contact de Denis Villeneuve (Prisoners)

Denis Villeneuve (Prisoners) revient avant Blade Runner 2 avec Premier Contact, un film de science-fiction qui réunit Amy Adams, Jeremy Renner et Forest Whithaker. Verdict sur ce film très attendu.

C’est quoi déjà Premier Contact ? Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain

Depuis quelques années, la science-fiction semble avoir pris les rennes du box-office mondial. Dans le Top 10 monde des plus gros succès au cinéma, on compte rien moins que sept films du genre (Avatar, Star Wars épisode VII, Jurassic World, les 2 Avengers, le dernier Harry Potter et Iron-Man 3), dont six d’entre eux sortis ces cinq dernières années. Si les sagas basées sur des univers connus du public s’imposent logiquement, vu qu’Hollywood mise ses plus grosses billes là-dessus, ce serait oublier des œuvres telles que Interstellar, Gravity, ou Edge of Tomorrow, scénario originaux ou basés sur des ouvrages peu connus, et qui pourtant ont amassés chacun plusieurs centaines de millions de dollars de recette à travers le monde.

on-a-vu-pour-vous-premier-contact-affiche-radio-vl

A côté de ces films à grand spectacle existe tout un ensemble de productions à budget plus modeste qui ont également rencontrés leur public et qui, bien souvent, ont été couverts d’éloges par les critiques. Des pépites comme Another Earth, Midnight Special, Take Shelter, Melancholia, Her, The Lobster ou Ex-Machina sont mises en scène par des « auteurs » qui n’hésitent pas à s’inscrire dans le genre SF pour mieux s’interroger sur l’Humanité, l’Amour, la Mort, la culpabilité ou la famille. Arrival (en VF Premier Contact), en salles le 7 décembre, s’inscrit définitivement et avec brio dans cette seconde catégorie.

on-a-vu-pour-vous-premier-contact-1-radio-vl

Après les succès d’Incendies, de Prisoners et de Sicario, Denis Villeneuve confirme, s’il avait encore à le faire, qu’il est l’un des cinéastes les plus passionnants de sa génération. Peu importe le genre auquel il s’attaque (le thriller fantastique avec Enemy, la quête familiale avec Incendies, l’action policière avec Sicario), Villeneuve parvient à chaque fois à faire briller des personnages en crise sans tomber dans le pathos ou la caricature. Fin directeur d’acteur, il a offert certains de leurs meilleurs rôles à Jake Gyllenhaal, Hugh Jackman, Emily Blunt et, dans Arrival, à Amy Adams. Interprétant une linguiste chargée de trouver un moyen de communiquer avec une race d’extra-terrestres fraîchement débarquée sur Terre, l’actrice cinq fois (!) nommée à l’oscar impose une profondeur impressionnante à son personnage. Très émouvante, elle évite les pièges, nombreux, et survole un casting qui pourtant n’a pas à rougir, comptant un Jeremy Renner en scientifique enjoué et un Forest Whithaker égal à lui-même, c’est à dire excellent.

Film de science-fiction ne rime pas forcément avec bôgarre et baston. Et si Arrival compte son lot de militaires, de tanks ou de croiseurs armés jusqu’aux dents, c’est loin d’être le coeur et l’intérêt principal du film. Face à une race extra-terrestre particulièrement mystérieuse, c’est bien l’Homme qu’interroge Villeneuve à travers le solide scénario d’Eric Heisserer, jusqu’ici bizarrement auteur de films relativement mauvais, et adapté de la nouvelle « Histoire de ta vie », de Ted Chiang. En particulier, l’importance de la communication entre les hommes et leur solidarité face à l’Autre et la façon dont on décide de le percevoir (menace ou enrichissement mutuel). Ce thème, central dans Arrival, résonne particulièrement avec l’actualité internationale où ce même choix de repli sur soi ou d’entraide entre nations sera en tête de l’agenda politique des mois à venir.

on-a-vu-pour-vous-premier-contact-2-radio-vl

Film poussant à la réflexion sur des sujets forts, Arrival n’en est pas moins un superbe objet. La grande qualité de l’interprétation et de la mise en scène s’ajoutent à des images superbes que Patrice Vermette, le production designer, met au service d’un réalisme paradoxalement saisissant, alors même que les vaisseaux spatiaux et leurs habitants ne ressemblent à rien de connu sur cette planète. La superbe et exotique musique de Johan Johansson, complice habituel de Villeneuve, ajoute une dimension mystique supplémentaire à une oeuvre palindrome introspective, défi mille-feuille relevé de main de maître par le réalisateur Canadien surdoué. Autant dire qu’après Arrival, on est plus qu’impatient de voir le prochain projet de Denis Villeneuve, rien moins que la suite de Blade Runner, produite par Ridley Scott, et interprétée par Harrison Ford himself et Ryan Gosling.

Premier Contact de Denis Villeneuve – En salles le 7 décembre 2016

Related posts
À la uneActualitéInternational

Amazon se lance dans la coiffure

À la uneFemmesSexe

Le point G : mythe ou réalité ?

À la uneActualitéFaits DiversInternational

La Réunion : deux randonneurs meurent en escaladant le Piton de la Fournaise

À la uneCultureInternational

Le biopic sur le créateur des Muppets est en développement

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux