À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … le pilote de Roswell, New Mexico

Vingt ans après le lancement de Roswell, les extraterrestres de la célèbre ville américaine sont de retour sur le petit écran dans un reboot de la série originale. Le premier épisode de Roswell, New Mexico vaut-il le coup d’œil ?

C’est quoi Roswell, New Mexico ? Liz Ortecho (Jeanine Mason), fille d’immigrants entrés illégalement sur le territoire américain et qui retrouve son amour d’adolescente Max, devenu adjoint du shérif de la ville, dont elle découvre le secret : il est en réalité un alien.

La tendance des reboots et revivals, qui a pris une ampleur considérable ces dernières années, n’a pas encore dit son dernier mot. Après Magnum, Dynastie, MacGyver ou encore Charmed, c’est au tour du drame de science-fiction Roswell de faire peau neuve. Roswell, New Mexico est la seconde adaptation télévisuelle des romans Roswell High de Melinda Metz après la série originale lancée en 1999. Le reboot reprend les principales grandes lignes de Roswell avec quelques changements et nouveautés pour s’ancrer davantage dans le présent.

Ce premier épisode débute bien évidemment par des images du supposé crash d’un OVNI en 1947 aux abords de la ville de Roswell au Nouveau-Mexique, devenue célèbre pour cet événement. La série se déroule toutefois à notre époque et commence réellement avec l’arrivée de Liz, qui revient pour la première fois à Roswell après plus de dix ans d’absence. La jeune femme avait quitté sa ville natale peu de temps après le décès de sa sœur Rosa, supposément responsable d’un accident de la route qui avait également coûté la vie à deux autres adolescentes de la ville. Dès son retour, Liz croise le chemin de son ancien crush du lycée, le mystérieux Max, devenu adjoint du shérif. Le soir même, le restaurant du père de Liz est pris pour cible par des individus violents et la jeune femme se fait tirer dessus. Son amour de jeunesse, présent sur les lieux, la sauve in extremis de la mort grâce à ses capacités exceptionnelles, qu’il tente de lui cacher. Mais Liz se doute de quelque chose et découvre rapidement son secret : Max est un alien.

À lire aussi >> La date de diffusion de la saison 8 de Game of Thrones officiellement dévoilée

Parmi les changements majeurs entre la série originale et le reboot, on notera la storyline de Rosa, la sœur de Liz, tirée des romans et entièrement inexistante dans la première série. Un certain mystère impliquant notamment les extraterrestres de la ville semble planer autour de l’accident dont elle serait responsable. Les protagonistes de Roswell, New Mexico sont également beaucoup plus âgés : dans la série originale, les personnages étaient encore au lycée, mais cette version se déroule dix ans après qu’ils aient quitté le lycée. On pourrait donc s’attendre à un programme un peu plus adulte, moins centré sur les déboires sentimentaux de ces héros et davantage sur la science-fiction et les conséquences de la présence d’extraterrestres sur le sol américain, mais c’est pour le moment loin d’être le cas dans ce premier épisode. Malgré le vieillissement de ses personnages, Roswell, New Mexico reste bel et bien un drame sentimental.

On ressent également une volonté certaine d’ancrer ce reboot dans l’actualité en abordant des problématiques politiques et sociétales contemporaines, en particulier la politique anti-immigration de Donald Trump et le racisme. La série réussit à le faire de manière beaucoup plus légère et subtile que le reboot de Charmed, on lui accorde ça. On attend maintenant de voir comment ces thématiques seront réellement traitées par la suite.

Ce premier épisode de Roswell, New Mexico donne légèrement la sensation au téléspectateur d’avoir raté le début du programme et d’arriver en plein milieu de saison tant les relations entre les différents personnages sont déjà pré-établies et ne laissent place à aucun mystère ou suspense. Une impression peut-être due aux similitudes entre le reboot et la série originale. C’est d’ailleurs toujours la difficulté d’un reboot : trouver le juste milieu entre rester fidèle au programme original et s’en détacher suffisamment pour ne pas lasser les téléspectateurs.

Côté casting, c’est l’actrice Jeanine Mason, gagnante de la 5èmeédition de l’émission américain So you Think you can Dance et vue dans Grey’s Anatomy et Bunheads, qui interprète le rôle de Liz. Nathan Dean Parsons (The Originals, Once Upon a Time) joue quant à lui le rôle du mystérieux Max. Encore inconnus du grand public, Michael Vlamis et Lily Cowles prêtent respectivement leurs traits aux deux autres extraterrestres de la série, Michael et Isobel. Bien que son visage ne vous soit pas (encore) familier, Lily Cowles n’est autre que la fille de Christine Baranski (The Good Wife, The Big Bang Theory, Cybill et beaucoup d’autres). On lui souhaite donc bien évidemment une carrière aussi réussie que celle de sa mère. Les fans de séries adolescentes seront également ravis de retrouver Michael Trevino (Vampire Diaries) et Tyler Blackburn (Pretty Little Liars) dans les rôles de Kyle Valenti et Alex Manes.

Ce reboot de Roswell était-il réellement nécessaire ? Comme beaucoup d’autres avant lui, probablement pas. Il n’est toutefois pas aussi décevant que la nouvelle version de Charmed et réussit à s’ancrer dans notre époque en évoquant beaucoup plus subtilement des thématiques contemporaines comme l’immigration et le racisme. Il reste maintenant à voir si Roswell, New Mexico réussira à se détacher suffisamment de la série originale pour ne pas lasser les téléspectateurs. On doit également vous avouer que nous sommes un peu déçus de ne pas retrouver la célèbre musique du générique. 

À lire aussi >> Les séries du moment à ne pas louper sur Netflix

Related posts
À la uneFestivalMusique

Festival Pandora : près de Rennes les jeunes marquent le tempo

À la uneActualitéBrèvesCulture

Copy Comic : la réponse acerbe et détaillée de Thomas Ngijol

À la uneActualitéBrèvesÉtudiantPolitique

Dominique Vidal ne prévoit pas de revalorisation des bourses

À la uneActualitéEquitationSport

VL vous offre -10% sur la billetterie du Longines MasterS de Paris : 5 raisons pour suivre cette compétition

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux