À la uneSéries Tv

On a vu pour vous… les premiers épisodes de Big Little Lies saison 2, d’autres mensonges et d’autres secrets

Après le succès de la première saison, Big Little Lies revient en force en confrontant ses héroïnes aux conséquences de leurs actes.  

C’est quoi, Big Little Lies (Saison 2) ? Plusieurs mois après la mort de Perry (Alexander Skasgard), la vie semble avoir repris son cours ; les cinq de Monterey sont toutefois confrontées aux conséquences du lourd secret qui les lie. Madeline (Reese Witherspoon) travaille désormais comme agent immobilier mais traverse des difficultés conjugales et familiales. Jane (Shailene Woodley) essaie de se reconstruire avec son fils Ziggy (Iain Armitage). Au sommet de sa carrière, Renata (Laura Dern) doit faire face à des difficultés financières inattendues. Une Bonnie (Zoe Kravitz) submergée par la culpabilité  s’éloigne de son mari. Et Céleste (Nicole Kidman), extrêmement perturbée, accueille sa belle-mère Marie-Louise (Meryl Streep) qui cherche à comprendre les circonstances de la mort mystérieuse de son fils…

Big Little Lies fut sans conteste l’un des grands succès de l’année 2017. Adaptée du roman de Liane Moriarty (publié en France sous le titre Le secret du mari) et réalisée par Jean-Marc Vallée, la première (et en théorie unique) saison a fait sensation et a notamment remporté quatre Golden Globes et huit Emmy Awards. Pour autant, l’annonce d’une deuxième saison a suscité une certaine perplexité. Alors que commence sa diffusion –  le 9 Juin sur HBO et en US+24 sur OCS – les doutes sont désormais levés. Était-il indispensable de poursuivre l’histoire ? Non, la première saison recouvrant la totalité du livre et concluant l’intrigue. Était-ce souhaitable ? Oui, au regard des trois premiers épisodes que nous avons pu visionner.

Succédant à Jean-Marc Vallée resté producteur exécutif, c’est  Andrea Arnold (I love Dick) qui réalise les sept épisodes de cette deuxième saison. Sous sa direction, la série conserve la même identité et la même ambiance: musique atmosphérique, longs silences marquants, flash-back subjectifs, plages sauvages et littoral battu par les vagues… Sur fond de thriller et drama, la réalisatrice a parfaitement saisi ce halo d’intensité qui entoure Monterey, cette sensation de menace qui pèse à tout moment sur les personnages. C’est le Big Little Lies qu’on a tant aimé : envoûtante et immersive, tour à tour délicate et violente. Mais la force de la série, c’est aussi la manière dont elle parvient à se renouveler tout en restant fidèle à elle-même.  

Les cinq de Monterey, liées par leur secret

Le moteur de la saison précédente, c’était en grande partie le mystère introduit dans le premier épisode : qui était mort, comment et pourquoi ? Les réponses ayant été dévoilées, la série trouve un nouveau souffle en s’attachant aux conséquences de cette mort et à la façon dont les « cinq de Monterey » (Madeline, Celeste, Renata, Bonnie et Jane) en subissent les répercussions.  

Intelligemment, la série élude en quelques flash-back l’enquête policière, en passe de se conclure en classant la mort de Perry en accident. L’histoire reprend quelques mois plus tard, le jour de la rentrée scolaire, et le récit se centre d’emblée sur des héroïnes toutes affectées à des degrés divers et de manière différente. Bonnie s’isole et se renferme, sous le choc de son acte. Madeline, qui gère mieux la situation en apparence, est contrariée par les projets de sa fille aînée et voit son mariage péricliter. Céleste, toujours traumatisée par les violences qu’elle a subies et soucieuse de l’équilibre de ses jumeaux, est partagée entre soulagement, sentiment de culpabilité et nostalgie toxique envers son mari. Et Jane envisage une nouvelle relation amoureuse avec un collègue de travail, maintenant que celui qu’elle avait identifié comme son violeur et le père de son fils est mort. Si, à plusieurs moments, le récit semble se focaliser successivement sur les situations respectives des héroïnes, celles-ci sont encore plus proches que par le passé, liées par leur secret et leurs mensonges. Mais la vérité va inévitablement resurgir – par des chemins de traverse inattendus…

Dans ce contexte, l’arrivée de Marie-Louise est un élément déterminant, le principal déclencheur qui va bouleverser le microcosme de Monterey. Péremptoire et moralisatrice sous ses airs doucereux, dévastée par le deuil et vouant un amour inconditionnel à son fils, elle compte tirer au clair les circonstances de son décès. Perspicace, elle se confronte à Celeste et surtout à Madeline dans des échanges tendus. Les actrices sont toujours époustouflantes (en particulier Nicole Kidman, magistrale), et Meryl Streep trouve immédiatement sa place parmi elles en incarnant magnifiquement ce personnage glaçant. On pense à sa réaction, à la fois dérangeante et humaine, lorsqu’elle apprend que Perry était un mari violent et un violeur…

Celeste et Marie Louise, alias les excellentes Nicole Kidman et Meryl Streep

En arrière-plan d’une histoire extrêmement bien construite et prenante dès le début, Big Little Lies continue d’aborder un thème douloureux et terriblement actuel. Le sentiment de culpabilité des victimes de violences conjugales et de viol, la mise en doute de leur parole, l’incapacité de leurs proches à prendre conscience des maltraitances… Tout cela fait écho à une cruelle réalité : depuis le début de l’année, plus de soixante femmes sont mortes, en France, sous les coups de leur compagnon. Mais au fil des premiers épisodes, se dégage une question au moins aussi terrifiante : le traumatisme disparaît-il avec l’agresseur ? Pour Celeste et Jane – et pour la majorité des femmes en dehors de la fiction – la réponse est malheureusement négative. C’est aussi ce que montre, avec acuité et finesse, cette nouvelle saison de Big Little Lies.

Big Little Lies réussit indéniablement son pari : le récit se poursuit, toujours aussi efficace et prenant. Désormais, il  s’agit de savoir comment ces femmes à la personnalité complexe affrontent les conséquences de ce qu’elles ont vécu, tentent de se reconstruire ou, plus simplement, comment elles évoluent face aux difficultés du quotidien. La tension et le suspense sont toujours aussi prégnants, mais ce ne sont pas les mêmes : Big Little Lies se réinvente tout en restant cohérente et passionnante.

Big Little Lies (HBO)
Saison 2 – 7 épisodes de 45′ environ.
Diffusion sur OCS à partir du 10 Juin

A lire aussi : On a vu pour vous … le premier épisode de Big Little Lies avec Nicole Kidman

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneActualitéBasketInternationalSport

Une Fusillade éclate durant la parade des Toronto Raptors

À la uneActualitéFaits DiversFranceInsolite

Un automobiliste agresse un non-voyant après lui avoir coupé la route

À la uneActualitéFootFranceInternationalPolitiqueSport

Michel Platini placé en garde à vue.

À la uneActualité

Enfants fauchés à Lorient : Le chauffard enfin retrouvé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux