ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous … NCIS (saison 21), un départ, un retour et un anniversaire

NCIS S21

La nouvelle saison de NCIS est marquée par trois événements : un hommage à David McCallum, le retour d’un personnage emblématique et le 1000ème épisode de la franchise.

C’est quoi, NCIS (saison 21) ? Alors que l’agent Nick Torres (Wilder Valderama) est accusé du meurtre de son ex-beau-père, l’équipe du NCIS dirigée par Alden Parker (Gary Cole) se démène pour prouver son innocence. Mais une autre épreuve attend nos agents : la mort du Dr Ducky Mallard (David McCallum). Profondément marquée par sa disparition, l’équipe va toutefois devoir reprendre du service, d’abord pour résoudre une affaire sur laquelle leur collègue et ami avait été sollicité, mais aussi d’autres meurtres liés à la Navy. Et en particulier, un crime qui renvoie directement à une affaire vieille de 21 ans… 

Le 1000ème épisode de la franchise

Comme beaucoup de séries américaines, NCIS a été impactée par les grèves des acteurs et des scénaristes : avec une diffusion retardée, c’est aussi la saison la plus courte de l’histoire de la série avec seulement 10 épisodes. Lancée  le 12 février dernier aux États-Unis, elle arrive déjà en France sur M6, le 4 Mai. Le contre-temps n’a pas empêché NCIS de réaliser des audiences aussi excellentes qu’à l’accoutumée, en dépit de sa longévité.

Cette 21ème saison (!) célèbre d’ailleurs le 1000e épisode de la franchise, A thousand yards (épisode 7). Et c’est un régal pour les fans de la première heure. Il est bourré de clins d’œil, de références et d’apparitions de personnages tels que Fornell (Joe Spano), Kensi (Daniela Ruah – NCIS Los Angeles), Tennant (Vanessa Lachey – NCIS Hawaii) voire d’autres grâce à des flash-back. Et cerise sur le gâteau (d’anniversaire), l’épisode renvoie même directement au pilote de la série, Yankee White, diffusé en 2003.  

Le NCIS et ses fans en deuil

Plus qu’aux intrigues policières, l’une des raisons du succès persistant de NCIS tient sans doute à l’attachement des spectateurs aux personnages. Leurs interactions, leurs relations, leur vie hors de l’Agence, leurs particularités restent à  l’arrière-plan mais, même à peine abordées, elles font partie intégrante de la série et ont conduit le public à aimer DiNozzo et ses réparties cinglantes, Palmer et sa naïveté, Abby et son look gothique, Torres et ses actes irréfléchis. 

Dans le déroulement d’une enquête, on veut savoir ce que McGee fera dans telle ou telle situation, quel discours philosophique Ducky proposera en analysant le cadavre, quelle association d’idées viendra à l’esprit de Jimmy Palmer, comment Kacey va dénicher une preuve avec des manipulations informatiques absconses, quelle règle énoncée par Gibbs va  probablement être violée par Parker. L’équipe forme d’une certaine manière une « famille », dont Gibbs serait la figure d’autorité paternelle et, en suivant cette idée, Ducky Mallard l’oncle gentil, empreint de sagesse et un peu excentrique (après tout, il parle aux cadavres !). 

NCIS
Un épisode rend hommage à David McCallum (2ème à g.)

Naturellement, le premier épisode de cette saison résout le cliffhanger de la saison précédente (Nick Torres est accusé de meurtre et arrêté par le FBI). Mais c’est le deuxième qui marque les esprits. Un épisode particulièrement émouvant, tant pour les fans que pour l’équipe elle-même. Intitulé The Stories We Leave Behind, cet épisode rend en effet hommage à David McCallum. L’acteur, qui a joué dans les années 1960 l’un des rôles principaux de Des agents très spéciaux, est décédé en septembre 2023 à l’âge de 90 ans : il avait incarné le médecin légiste Donald « Ducky » Mallard dans NCIS pendant plus de deux décennies, même s’il était moins présent dans les dernières saisons. 

A lire aussi : Disparition de David McCallum à 90 ans

Comment la mort de Ducky est-elle abordée dans NCIS ? Dans ce deuxième épisode,  les agents du NCIS enquêtent sur le cas d’une jeune femme qui avait contacté Ducky pour l’aider à laver le nom de son père, un marine mort en Afghanistan des années plus tôt, accusé de désertion par un candidat au Sénat. C’est Jimmy Palmer (Brian Dietzen) qui se rend au domicile de son mentor et le trouve mort, décédé dans son sommeil. Brian Dietzen – qui a du reste écrit cet épisode – a expliqué que le tournage avait eu un fort impact émotionnel (« Il y a des scènes où j’étais une véritable épave ».) Malgré le choc et la douleur, l’équipe se lance dans l’enquête et parvient à trouver un indice dans le journal du Dr Mallard, tandis que l’histoire est ponctuée de nombreux flash-back renvoyant à des conversations ou anecdotes que les personnages avaient partagés avec le médecin légiste.

Et un (mini) retour surprenant

Mais en plus de saluer la mémoire de Ducky / McCallum, cet épisode est aussi marqué par le retour inattendu d’un personnage emblématique de la série. Alors que l’équipe s’apprête à assister aux funérailles de Ducky, le NCIS reçoit la visite inopinée de Anthony DiNozzo, incarné par Michael Weatherly pendant 13 saisons, jusqu’en 2016. Un personnage qui devrait être au centre d’un nouveau spin-off de NCIS avec Ziva David (Cote de Pablo), autre figure aimée des spectateurs.  

NCIS spin off
Le (bref) retour de DiNozzo, avant son propre spin-off

Toutefois, son apparition est plus symbolique qu’autre chose, bien que touchante. À la fin de l’épisode, alors que Jimmy s’apprête à quitter la salle d’autopsie pour rejoindre ses collègues, DiNozzo entre en scène… à la DiNozzo, avec des plaisanteries et une imitation de Ducky. Jimmy éteint la lumière en quittant la pièce et l’épisode s’achève par un message d’hommage à McCallum. 

Le final de cette 21ème saison sera diffusé Lundi 6 Mai aux États-Unis de sorte que, en France, on ne devrait pas avoir trop longtemps à patienter pour découvrir ce qui attend le NCIS. Avant la 22ème saison, d’ores-et-déjà commandée et prévue – si tout se passe bien – en septembre prochain de l’autre côté de l’Atlantique. Mais on gardera toujours dans nos cœurs une petite place réservée à Ducky Mallard  /  David McCallum.

NCIS 
Saison 21 – 10 épisodes de 40′ environ
Sur M6 à partir du Samedi 4 Mai.

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

La Loi des Séries 📺Séries Tv

Les gouttes de Dieu : Fleur Geffrier - invitée / Marion Christmann et Gaël Cottat | La loi des séries #776

ActualitéSociété

5 conseils pour bien se préparer aux examens

À la uneSéries Tv

La "pépite" du vendredi : qui se souvient de "Les amis de Chico" ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux