À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … Peur sur le lac, la série catastrophe de TF1

Après Le mystère du lac et Le tueur du lac, TF1 passe à la série catastrophe avec Peur sur le lac. Virus mortel lâché sur Annecy et casting 5 étoiles au programme.

C’est quoi Peur sur le lac ? Lise Stocker et Clovis Bouvier doivent faire face à une nouvelle menace totalement inédite. Plusieurs personnes sont atteintes d’un mal mystérieux et mortel. Un virus est en train de se répandre à Annecy. Une course contre la montre s’engage pour trouver l’origine de ce virus et tenter de stopper sa propagation. Est-ce un accident ? Un acte criminel ? Terroriste ? Ce virus a-t-il un lien avec la disparition mystérieuse d’une petite fille et de son père ? Chaque minute compte car déjà le nombre de victimes augmente

Que vaut la série Peur sur le lac ?

Après la saga familiale policière dans Le mystère du lac puis le polar pur en quête d’un tueur en série dans Le tueur du lac, la 3ème mini série de la franchise (seconde depuis le reboot avec Julie de Bona) prend un nouveau tour et un angle plutôt inédit pour de la fiction française, en tout dans son sujet global. Avec Peur sur le lac, on plonge dans de la série catastrophe, une sorte de croisement entre Contagion et 24 heures chrono. On se souvient que cette approche avait déjà été tentée dans Plus belle la vie saison 2 quand un virus était lâché sur le Mistral.
Sur le papier, le pari était casse gueule et aurait pu être ridicule. Mais au final, Peur sur le lac se révèle être un thriller efficace qui nous tient en haleine de bout en bout (malgré une dernière séquence à la limite du risible). C’est prenant, les enjeux sont vite assimilés et la tension maintenue avec des twists savamment orchestrés. Le “qui a lâché le virus ?” se révèle finalement anecdotique et on se prend plus au jeu du suspense. Ce qui est en revanche moins réussi c’est le grand nombre d’intrigues dans l’intrigue en seulement 6 épisodes. Peur sur le lac est construite comme 24 avec des intrigues qui découlent de l’intrigue principale. Or dans 24 c’est fait pour tenir les 24 épisodes nécessaires. Quand on en a que 6, il faut tendre l’action et la centrer sur le cœur principal, ici la traque du virus, d’un antidote et du coupable. La faute à qui ? A une trop grande présence de guests à qui il faut “donner à manger”.

Qui dans la série ?

A l’image des autres saisons, la série s’illustre par un casting riche (trop ?). Jugez plutôt : Sylvie Testud, Clotilde Courau, Anne Charrier, Juliette Roudet, Bruno Debrandt, Cécile Rebboah, Frédéric Chau, Frédéric Bouraly, Michael Cohen auxquels il convient d’ajouter les personnages principaux que sont Julie de Bona et Lannick Gautry. Julie de Bona confirme une fois de plus avec ce rôle qu’elle est LA comédienne du moment, capable de tout jouer, un plaisir de chaque instant de la voir porter une série. Son duo avec Lannick Gautry fonctionne très bien et ils dévoilent une nouvelle palette de leur jeu dans cet opus. A leurs côtés, c’est malheureusement un peu la loterie. Si on ne trouve que des bons acteurs, ils ne sont pas tous objectivement bien servis même s’ils ont tous de quoi jouer. J’ajouterai que “l’abus de guests nuit gravement à la santé d’une série” (on en dira pas plus afin de pas dévoiler d’éléments sur la série).
On tient enfin à décerner une mention spéciale à une remarquable comédienne à qui on devrait davantage s’intéresser pour un rôle principal dans une série et c’est JULIETTE PLUMECOCQ-MECH qui joue ici le rôle de la procureur. Profonde, intense et d’une grande intelligence de jeu, c’est une confirmation rôle après rôle.

Au final, on regarde ou pas ?

Oui assurément, on se laisse embarquer par Peur sur le lac. Si on aurait aimer une dimension plus politique à l’intrigue plutôt qu’un polar traditionnel à la résolution convenue, le résultat est réussi et tient en haleine. On soulignera la très puissante confrontation finale avec le ou la coupable de ce massacre (oui il y a des morts – beaucoup – et personne ne peut être épargné).

A écouter aussi : Le mystère du lac dans La loi des séries #34

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneMusique

MHD : une vie de prisonnier mouvementée 

À la uneBrèvesCinémaSéries Tv

Marianne : Samuel Bodin, créateur de la série, va réaliser le film Cobweb pour Lionsgate

À la uneHigh TechInsoliteSociété

La question du jour : pourquoi doit-on mettre le « mode avion » ... en avion ?

À la uneBrèvesMédias

Tous ensemble pour la musique ! : La fête de la musique s'organise sur France 2 le 19 juin à 21h05

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Pigalle la nuit les 10 ans – Découvrir Londres et New York avec Marion Miclet | La loi des séries #327