À la uneSéries Tv

On a vu pour vous … Secret médical, Jodie Whittaker dans le rôle d’un autre docteur…

Enfin, pas exactement. Dans ce thriller médical efficace, Secret médical, l’actrice incarne une infirmière qui refait sa vie en usurpant l’identité d’un médecin.

C’est quoi, Secret Médical (Trust Me) ? Infirmière consciencieuse et idéaliste, Cath Hardacre (Jodie Whittaker) travaille dans un hôpital public de Sheffield. Lorsqu’elle se tourne vers la presse pour dénoncer les mauvaises conditions de soin dont elle est témoin, elle perd son emploi. Au chômage et séparée de son mari, Cath ne sait plus comment subvenir aux besoins de sa fille. Elle usurpe alors l’identité de sa meilleure amie, le Dr Alison Sutton, qui s’apprête à  déménager en Nouvelle-Zélande. Cath part refaire sa vie à Édimbourg, où elle décroche un poste d’urgentiste dans un petit hôpital. Mais manquant d’expérience, rattrapée par son ex-compagnon et traquée par un journaliste, combien de temps pourra-t-elle garder son secret ?

C’est sous le titre Secret médical que ARTE va diffuser la série Trust Me, que l’on a pu voir fin 2017 sur la BBC. Créée par Dan Sefton (Doctors, The Good Karma Hospital), ex-médecin urgentiste et scénariste, ce thriller raconte l’histoire de Cath (Jodie Whittaker), une infirmière renvoyée de l’hôpital où elle travaille après avoir dénoncé à la presse des cas de négligence et des erreurs médicales, et qui se retrouve sans ressource. Sur un coup de tête, Cath usurpe l’identité de sa meilleure amie, le Dr Alison Sutton (Andrea Lowe), partie pour la Nouvelle-Zélande. Elle prend son nom, s’approprie ses références et son curriculum vitae et emménage avec sa fille à Édimbourg, où elle décroche  un poste de médecin urgentiste dans un hôpital.

Secret Médical mêle série médicale et thriller psychologique, le second aspect demeurant le plus important. Tout au long des quatre épisodes, la série tient en haleine et impose une tension grandissante à mesure que Cath subit les conséquences de l’usurpation d’identité dont elle s’est rendue coupable. Sur le plan professionnel, elle jongle entre des procédures médicales qu’elle ne maîtrise pas, les questions et suspicions des médecins et infirmières, les requêtes administratives de sa hiérarchie – tout en essayant de ne pas tuer ses patients. Sur le plan personnel, elle tombe sous le charme du docteur Andy Brenner (Emun Elliot), tandis que son ex-mari Karl (Blake Harrison) la rejoint à Édimbourg et qu’un journaliste (Nathan Welsh) remonte jusqu’à elle en enquêtant sur les erreurs médicales qu’elle avait dénoncées. Rattrapée par son ancienne vie, Cath a de plus en plus de mal à préserver son secret.

Combien de temps Cath pourra-t-elle cacher la vérité à ces collègues ?

Secret Médical a beau parfois céder à la facilité, elle demeure extrêmement addictive Avec ses airs de course en avant désespérée, c’est une série stressante à regarder – dans le bon sens du terme. La tension repose sur la manière dont, à tout moment, la moindre erreur ou contradiction risque d’exposer Cath / Ally et de révéler son mensonge. Tout le récit est construit de telle sorte qu’on s’attache d’emblée à cette femme ordinaire qui, par désespoir, bascule en une seconde dans un énorme mensonge aux conséquences dramatiques. Paradoxalement, Cath est présentée comme une femme d’une moralité irréprochable et incapable de mentir, qui fait un choix extrême pour le bien de sa fille. En atténuant ainsi le poids de sa culpabilité, Secret Médical parvient à lui donner des motivations compréhensibles et à la rendre sympathique tout en poussant le spectateur à  partager son anxiété grandissante à mesure que l’étau se resserre. Cath ment, trompe son entourage, met en danger la vie des malades ; mais elle est dévouée à ses patients et s’implique davantage que certains des vrais médecins qu’elle côtoie. Et on ne peut s’empêcher de trembler et d’espérer qu’elle parviendra à garder secrète sa véritable identité.

Avec sa mécanique parfaitement huilée, sa tension constante, sa réalisation élégante (tournée sur place, la série bénéficie du cadre de la magnifique ville d’Édimbourg), Secret Médical doit beaucoup à la performance de Jodie Whittaker, qui révèle toutes les facettes et les états d’âme de son personnage.  Pseudo-médecin torturée par le doute, femme amoureuse et mère attentionnée, elle traduit toute la vulnérabilité et l’angoisse de Cath, à mesure que son passé la rattrape et que son secret menace de la détruire.

Jodie Whittaker is the doctor. Ou pas

En arrière-plan et de façon plus anecdotique sans doute, la série dénonce aussi les travers du système de santé britannique. D’une part, à travers les erreurs et négligences révélées par l’héroïne au début de la série, et la manière dont sa démarche se retourne contre elle. D’autre part, avec un titre pour le moins ironique (Trust Me), l’histoire prend pour point de départ une imposture qui, au premier abord, a quelque chose d’incroyable. Parce qu’elle a une certaine expérience en tant qu’infirmière, qu’elle met en pratique ce qu’elle a vu faire à maintes reprises par des docteurs et qu’elle comble ses lacunes en potassant des ouvrages de médecine, Cath / Alison  parvient à faire illusion ; même lorsqu’elle commet des erreurs ou se laisse dépasser par la situation, personne ne semble s’en émouvoir. Difficile de penser que n’importe qui peut se faire engager comme médecin sans qu’un hôpital ne vérifie scrupuleusement ses références. Le cas est pourtant arrivé plusieurs fois dans la réalité en Grande-Bretagne, et Dan Sefton en a lui-même été témoin. C’est effarant… et pas vraiment rassurant. De quoi vous troubler légèrement, lors de votre prochaine visite chez le médecin !

Bien que l’histoire demeure classique, Secret Médical tient toutes ses promesses. Avec une héroïne attachante et une tension qui va crescendo jusque dans les dernières scènes, ce thriller est efficace et prenant jusqu’au bout. A noter que la série prendra la forme d’une anthologie, avec une deuxième saison où Alfred Enoch (Murder) tiendra le rôle principal. Entre temps, Jodie Whittaker a repris le rôle d’un autre docteur – le treizième Doctor Who.  


Secret Médical (Trust Me – BBC One)
4 épisodes de 50′ environ.
Diffusion sur Arte les 31 Janvier et 7 Février à 20H55.

About author

Traductrice et chroniqueuse, fille spirituelle de Tony Soprano et de Gemma Teller, Fanny Lombard Allegra a développé une addiction quasi-pathologique aux séries. Maîtrisant le maniement du glaive (grâce à Rome), capable de diagnostiquer un lupus (merci Dr House) et de combattre toutes les créatures surnaturelles (vive les frères Winchester), elle n'a toujours rien compris à la fin de Lost et souffre d'un syndrome de stress post-Breaking Bad
Related posts
BrèvesSéries Tv

Black and white : une mini série en tournage au Sénégal (France 3)

La Loi des SériesSéries Tv

Le bazar de la charité : "L'idée est de vivre l'incendie du bazar autour des personnages" | La loi des séries #334

À la uneActualitéBrèvesNumériqueSociété

Facebook espionnait les utilisateurs IOS à travers la camera

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Goldorak, ce qui se cache derrière la VF de la série | La loi des séries #333

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux