À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous… la très attendue saison 2 de Stranger Things

Une semaine seulement après la mise en ligne de Stranger Things 2 sur Netflix, on décrypte pour vous la nouvelle saison de la série phare de la plateforme.

Au cours de l’été 2016, cette période creuse de l’année qui sert principalement aux fans de séries à rattraper leur retard sur des programmes laissés de côté pendant le reste de l’année, Stranger Things a réussi à captiver le monde entier grâce à son ambiance années 80, son scénario alliant science-fiction et horreur, et son excellent casting de jeunes inconnus. La saison 2 de la série était donc attendue avec une intense ferveur par la communauté de fans, récompensée ces dernières semaines par une salve de teasers et posters en tout genre pour patienter jusqu’au Jour J. Que valent réellement les neuf nouveaux épisodes du show des Frères Duffer mis en ligne le 27 octobre dernier ? On vous dit tout.

A lire aussi >> Vu à la télé : Stranger Things – Passé contemporain

C’est quoi déjà, Stranger Things ? A Hawkins, en 1983 dans l’Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d’amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre « 11 » sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

Une recette gagnante

La deuxième saison de Stranger Things reprend quelques mois après les évènements de la saison 1, en octobre 1984 plus précisément. Le jeune Will Byers a été sauvé du Monde à l’Envers grâce à sa bande de potes (Mike, Dustin et Lucas) et aux pouvoirs surnaturels d’Eleven. La vie est donc presque redevenue normale pour le groupe d’amis. Eleven est néanmoins toujours portée disparue. Will souffre quant à lui de visions cauchemardesques depuis son retour et il semblerait qu’il soit encore connecté à l’Upside Down d’une manière ou d’une autre.

Dès les premiers épisodes, on retrouve tout de suite les éléments qui nous avait conquis dans la première saison : de nombreux clins d’oeil à la pop culture des années 80, une bande originale rétro, des tenues et accessoires vintages, et des personnages tous plus attachants les uns que les autres. Visuellement, la série est toujours aussi impeccable et aucun détail n’est laissé au hasard. Pour ce qui est du scénario, on passe par une palette variée d’émotions et on adore ça ! On frissonne, on rit et on pleure, et le tout pour notre plus grand plaisir. Il faut toutefois noter que la vraie richesse de Stranger Things ne se trouve pas réellement dans les éléments précédemment cités, mais bien dans ce groupe d’amis prêts à tous les uns pour les autres, la camaraderie dont ils font preuve en permanence et l’affection qu’ils se portent. L’absence d’Eleven au sein de la bande se fait malheureusement un peu trop ressentir. On adore néanmoins les nouvelles configurations proposées cette saison : la relation entre Eleven et Hopper est particulièrement touchante, et le duo Steve/Dustin fonctionne à merveille d’un point de vue humoristique et se révèle parfois même attendrissant.

Un manque de risques

Il faut toutefois avouer que les frères Duffer se reposent un peu sur les acquis de la série avec cette nouvelle saison. On retrouve en effet les quasi mêmes intrigues et dynamiques que dans la précédente : Will est encore une fois la victime qui a besoin d’être sauvée, un grand méchant “monstre” menace la ville, Joyce est morte d’inquiétude pour son fils, les enfants mènent l’enquête pour sauver leur meilleur ami, et ce n’est là que quelques éléments qui se répètent pour ne pas tout révéler. La série prend donc peu de risques, et au bout de seulement deux saisons, c’est bien dommage.

Ajoutons à cela l’arrivée de deux personnages plutôt inutiles et assez mal exploités. La jeune Maxine ne semble être là que pour remplacer la présence féminine d’Eleven au sein du groupe des enfants. Elle représente également un intérêt amoureux pour les autres garçons de la bande, puisque l’électrisante Eleven n’a clairement d’yeux que pour Mike. Quant à son frère Billy, il est le stéréotype du “bad boy” du lycée supposé apporter un peu de conflits et d’agressivité à l’histoire. Les deux personnages n’apportent cependant pas grand chose à l’intrigue. Bob, le nouveau petit ami de Joyce, interprété par Sean Astin (Les Goonies, Le Seigneur des Anneaux), est beaucoup plus convaincant. Il représente une sorte de normalité dans la vie de cette dernière après les évènements de la saison passée. À noter également la présence au casting de Paul Reiser, vu dans Aliens, dans le rôle du Dr Owens, qui a repris les rênes du laboratoire d’Hawkins.

A lire aussi >> Le carton du premier épisode de la saison 2 de Stranger Things

Si vous êtes fan de l’univers de Stranger Things, de son atmosphère eighties et de ses personnages, cette nouvelle saison ne devrait pas vous décevoir. Tous les ingrédients qui en ont fait un succès planétaire sont encore une fois réunis pour notre plus grand plaisir. Néanmoins, si les frères Duffer souhaitent faire perdurer l’enthousiasme des téléspectateurs autour de l’une des séries phares de Netflix, ils vont devoir réussir à nous surprendre davantage dans la saison 3, afin de ne pas lasser les fans avec une intrigue trop répétitive. Si vous avez déjà hâte de découvrir la suite des aventures de Will, Mike, Dustin, Lucas et Eleven, il va falloir être patient car la prochaine saison ne devrait pas sortir avant fin 2018. 

Related posts
À la uneActualitéSport

Le NBA All Star Game : Adieu Kobe et bravo LeBron

À la uneActualitéCultureSorties

« Juste Debout » : Le show de danse hip hop ouvert à tous

À la uneActualitéFrance

Virus de la tomate : la bête noires des amateurs du légume

À la uneActualité

La pneumonie d'Elton John le force à arrêter un concert

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux