À la uneActualitéFranceInternational

Passeport du Stade de France : peut-être celui d’un soldat syrien tué

Stade de France passeport kamikaze

L’identité du passeport syrien retrouvé vendredi soir près d’un kamikaze au Stade de France pourrait être celle d’un soldat de Bachar al-Assad tué il y a plusieurs mois.

Enfin une piste sur ce mystérieux passeport syrien retrouvé aux abords du Stade de France après les attentats du 13 novembre. L’Agence France Presse (AFP) a appris ce mardi, selon une source proche de l’enquête, que l’identité de ce passeport serait celle d’un soldat syrien de Bachar al-Assad tué il y a plusieurs mois.

Le soldat en question s’appellerait Ahmad al Mohammad et serait né le 10 septembre 1990 à Idleb, dans le nord-est de la Syrie. Deux hypothèses subsistent quant à la présence de ce passeport aux abords du Stade de France. Soit le document a été récupéré, soit il a été fabriqué à partir d’une véritable identité.

Selon l’enquête, le détenteur du passeport s’est présenté comme un migrant et a été enregistré sur l’île grecque de Leros le 3 octobre. Puis, il a quitté la Grèce à une date inconnue et a été repéré pour la dernière fois en Croatie quelques jours plus tard, avant de se faire exploser vendredi dernier aux abords du Stade de France.

Suite à ses révélations, Berlin appelle à la mise en garde contre de possibles « fausses pistes » laissées par l’Etat islamique pour « politiser et radicaliser la question des réfugiés en Europe ». Lundi, la chef de file de l’extrême droite française, Marine Le Pen, a réclamé « l’arrêt immédiat de tout accueil de migrants » en France.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

À la uneEquitationSport

JO 2024 : comment transporte-t-on les chevaux ?

ActualitéSociété

5 conseils pour bien se préparer aux examens

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux