À la uneFranceSanté

Passerons-nous un Noël en famille ?

Passerons-nous Noël en famille ?

Alors que les mesures sanitaires s’allègent, bon nombre d’entre nous n’envisage pas de fêter Noël en gros comité

Sommes-nous prêts à passer un Noël « covid-compatible » ? Selon une étude de l’Ifop pour Odero*, il semblerait que les Français ne soient pas très enclins à se déplacer. Ainsi, à peine un Français sur dix, soit 11%, a l’intention de partir pendant les fêtes de fin d’année. C’est donc deux fois moins qu’en 2019 (24%). De plus, le chiffre de +400% des ventes de billets de train SNCF à la suite du discours présidentiel se doit d’être relativisé. La prudence est globalement de mise, 4% des personnes âgées contre 18% des jeunes envisagent de partir en vacances. La fermeture des stations de ski, des frontières ou l’imposition d’une quarantaine, n’incitent pas particulièrement les Français à partir.

Infographie sur le nombre de personnes partant en vacances pendant les congés scolaires de Noël

Même si une jauge n’a pas encore été instaurée par le gouvernement pour limiter le nombre de convives à table, le discours d’Emmanuel Macron invitant à limiter « au maximum le nombre d’adultes ensemble dans une même pièce à un même moment » semble avoir fait effet. En moyenne, les Français envisagent de passer les fêtes de Noël 2020 à 5 personnes (adultes). Soit un nombre de convives quasiment deux fois plus faible que l’an dernier (d’environ 9 adultes).

Infographie sur le nombre d'adultes à table lors de Noël
Infographie sur la proportion d'adultes présents dans une même pièce lors des fêtes de Noël

Cette chute s’explique par une baisse du nombre de grandes tablées. A peine 10% des Français prévoient d’être plus de 10 à table, contre 33% l’an dernier.

Cependant, l’instauration d’une jauge de convives par le gouvernement serait accueillie sans grand enthousiasme par 62% de la population. Ainsi, 38% est opposé à l’instauration d’une jauge. Notamment chez les jeunes (44% chez les moins de 35 ans) et les catégories populaires (42% des ouvriers).

Si une telle règle était édictée, 23% des Français en moyenne ne la respecteraient pas. Ce refus étant répandu chez les jeunes (36%) et les personnes envisageant d’être à plus de quatre à Noël (32%).

Les gestes barrières au rendez-vous

Malgré la réduction du nombre de personnes à table, François Kraup de l’Ifop indique « cela n’empêchera pas la constitution d’une myriade de « clusters familiaux » chez les Français […] qui passeront les fêtes avec des personnes vivant actuellement dans d’autres foyers ». Avant d’ajouter « Quel que soit le nombre de participants à ces réunions, l’enjeu est donc de savoir si les Français respecteront bien les gestes barrières et autres recommandations visant à limiter les risques de transmissions entre convives ».

De ce fait, dans le cadre de ces réunions, une large majorité de Français envisagent de suivre les gestes barrières. La plupart d’entre eux indiquent qu’ils vont se laver les mains avant tout repas (94%), aérer les pièces plusieurs fois par jour (87%), ou encore ne pas faire la bise aux proches issues d’autres foyers (80%).

Cependant, ils seraient beaucoup moins nombreux à suivre un protocole sanitaire plus lourd. A peine un Français sur quatre envisage de faire un test COVID-19 avant de voir leurs proches (26%). De plus, seulement 40% s’engagent à porter un masque au sein du foyer en dehors des repas.

Infographie sur le respect des gestes barrières à Noël

Un français sur 10 seul pour Noël

La limitation du nombre de convives à table et le respect des gestes barrières aura un effet collatéral. Ce sont 10% des Français qui passeront le réveillon du 24 décembre seul. Un chiffre est deux fois plus élevé que l’an dernier (4% en 2019). Ce sont principalement les seniors (16% des plus de 65 ans), les personnes ayant vécu le reconfinement seuls (30%) et les catégories les plus pauvres (15% des personnes touchant moins de 900€/mois) qui seront le plus isolé.

Infographie sur les rassemblements à Noël

Près de la moitié des Français (44%) déclarent qu’ils ne verront pas des personnes âgées de plus de 65 ans cette année.

*Étude Ifop pour Odéro réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 25 au 26 novembre 2020 auprès d’un échantillon de 1549 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus résidant en France métropolitaine.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

À la uneMédias

Que s’est-il passé sur le plateau de Touche pas à mon poste ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux