ActualitéInternational

Les Pays-Bas jugés responsables de la mort de 350 musulmans en 1995

Les Pays-Bas jugés responsables du massacre de 350 musulmans en 1995

L’État néerlandais est tenu partiellement responsable du décès de ces hommes et enfants musulmans lors du massacre de Srebrenica en 1995. Le pays est notamment condamné à verser une compensation aux familles des victimes.

 

De 1992 à 1995, la guerre de Bosnie avait fait plus de cent mille morts et environ deux millions de réfugiés et de déplacés. Une cour d’appel avait lieu ce mardi au tribunal de La Haye, en présence de proches des victimes. La cour pénale internationale a donc jugé que l’État néerlandais avait agi illégalement à cette époque.

 

Les Pays-Bas au cœur d’un des plus importants génocides de l’Histoire

Il a en effet été reconnu que les Casques bleus néerlandais avaient facilité la séparation des hommes et des garçons musulmans. Un acte commis en sachant qu’il y avait un risque réel qu’ils soient exécutés par les Serbes de Bosnie. Retranchées dans leur base, les troupes néerlandaises avaient recueilli des milliers de réfugiés dans l’enclave des Nations unies.

Malgré la menace, les troupes néerlandaises auraient permis aux Serbes de Bosnie d’évacuer les réfugiés. Les hommes et les garçons avaient alors été séparés et mis dans des bus pour être conduits à un sort funeste. En effet, le génocide de Srebenica demeure l’un des plus importants massacres de populations. 8 000 hommes et garçons musulmans avaient perdu la vie en 1995. En laissant ces 350 réfugiés partir, les soldats néerlandais ont donc été reconnus coupables d’avoir grandement participé à cet acte sinistre.

 

Plusieurs millions de dédommagements pour les familles et les soldats

Plus de 20 ans après le conflit, la guerre de Bosnie est pourtant toujours d’actualité. En 2014, une cour inférieure avait déjà statué de la responsabilité de l’État quant au décès de ces 350 personnes. Quant à Ratko Mladic, le procès de l’ex-commandant de l’armée de la République serbe de Bosnie pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre est toujours en cours.

Ce mardi, ce sont donc de nouvelles condamnations qui ont été administrées par la Cour d’appel de La Haye. L’État néerlandais devra donc verser 30%. Cependant, l’État pourrait prochainement faire face à d’autres exigences financières.

Plus de 200 Casques bleues néerlandais demandent en effet des dommages et intérêts au gouvernement pour les avoir envoyé à Srebrenica. Une forte compensation serait exigée en raison d’une « mission irréaliste, dans des circonstances impossibles ». Pour l’instant, ce dédommagement serait estimé à hauteur de 22.000 euros chacun. Plus de 20 ans après les faits, la guerre de Bosnie pourrait peser encore très lourd dans l’économie des Pays-Bas. Au total, les dommages s’élèveraient à 4,5 millions d’euros.

 

 

A lire aussi >> 33 morts lors d’un massacre dans une prison au Brésil

Related posts
À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

ActualitéFrancePolitique

5 coups d'éclat des députés de "La France Insoumise"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux