À la uneActualitéInternational

La photo d’une manifestante tenant tête à un groupe d’extrême droite devient virale

extrême droite

Lors d’une manifestation d’un groupe d’extrême droite samedi dans les rues de Birmingham, le photographe Joe Giddens a capturé un cliché qui a ensuite fait le tour du web : une jeune femme sourire aux lèvres et mains dans les poches défiant un militant.

La scène s’est déroulée lors d’une manifestation de l’English Defence League (EDL) qui faisait suite à l’attaque terroriste contre le Parlement britannique. Les militants de ce groupe d’extrême droite ont défilé samedi 8 avril dans les rues de Birmingham, ville d’Angleterre où de nombreuses personnes ont été arrêtés en lien avec l’attentat. Ce rassemblement condamné par l’ensemble des élus municipaux a également attiré des habitants de la ville venus protester contre le racisme et l’islamophobie défendus par le groupe extrémiste.

Parmi ces habitants se trouvait Saffiyah Khan, une jeune femme britannique devenue symbole de la résistance à l’extrême droite. Sourire aux lèvres et mains dans les poches, elle s’est opposée au cortège des manifestants. Le photographe Joe Giddens a immortalisé la scène d’un cliché qui a désormais fait le tour du web. L’homme se tenant face à elle mâchoire crispée serait Phil Derrin, leader de l’EDL depuis 2015, selon 20 minutes.

La photo partagée sur Twitter samedi soir par Jess Philipps, députée du parti travailliste, a été relayée par plus de 12 000 internautes. Elle a accompagné ce cliché du message suivant : “Qui semble avoir le pouvoir ici, la véritable habitante de Birmingham, à gauche, ou le membre de l’EDL qui a migré pour la journée dans notre ville et qui n’arrive pas à s’intégrer ?

C’était très agressif,” raconte Saffiyah Khan

Encore anonyme lors de la publication de l’image sur les réseaux sociaux, la jeune femme a rapidement été retrouvée par les médias outre-Manche. “Je suis venue observer la manifestation de l’EDL avec l’intention de montrer mon soutien aux personnes qu’ils harcèlent et agressent,” a-t-elle raconté à Buzzfeed. Au cours de la manifestation, elle a aperçu un groupe de militants encerclant une femme musulmane portant un hijab et a alors décidé d’intervenir. “Je n’aime pas voir des gens se liguer contre quelqu’un dans ma ville,” a-t-elle expliqué à la BBC. “Je me suis avancée et je leur ai dit que je la soutenais et que je n’étais pas d’accord avec eux.”

Les membres de l’EDL se sont ensuite rassemblés autour de Saffiyah Khan, notamment celui présent sur la photo. “Il a mis son doigt sur mon visage. C’était très agressif. (…) Je n’aurais jamais réagi violemment,” a-t-elle précisé. Elle a également ajoutée qu’elle n’avait “pas été le moins du monde intimidée.”

La “photo de la semaine”

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont salué le calme et le sang froid dont a fait preuve la jeune femme. Le journaliste et animateur britannique Piers Morgan a également partagé la photo sur son compte Twitter la qualifiant de “photo de la semaine.”

Related posts
À la uneActualitéBrèvesCultureMusiquePop & Geek

YouTube 2019 : Quelles sont les vidéos les plus vues ?

À la uneActualitéFootInternationalJeux olympiquesSport

Dopage: La Russie officiellement sanctionnée

À la uneActualitéCultureMusique

Décès de Juice Wrld : une génération maudite

À la uneBrèvesCinémaPop & Geek

Wonder Woman 1984 : la bande annonce est enfin arrivée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux