À la uneActualitéCultureMédias

Pire audience historique de TF1 : quels changements à opérer ?

Tour TF1

Selon le fameux dicton populaire, après la pluie le beau temps. Mais ce n’est pas exactement ce qu’il se trame à TF1. Depuis près de deux semaines consécutives, TF1 signe son record d’audience hebdomadaire à la baisse. En effet, entre le 18 et le 24 juillet, TF1 n’a rassemblé que 17,4% des téléspectateurs présents devant leur écran signant sa pire audience historique. La nouvelle direction de TF1, tout juste installée, peine encore à trouver ses marques et à renforcer les cases horaires stratégiques déjà en difficulté sous l’ancienne direction de Nonce Paolini. Retour sur les chantiers de la chaîne pour les mois à venir.

Un access prime-time à reconstruire

Depuis juin, la direction de TF1 souhaite renouveler l’access prime-time vieillissant de la chaîne. Mais le succès n’est pas au rendez-vous. Le jeu TV Money Drop a été lancé le 1er août sur TF1. L’émission Quatre mariage et une lune de miel est présente à l’antenne depuis le 22 août 2011. Ce n’est pas beaucoup mieux pour l’émission Bienvenue chez nous qui existe depuis le 30 janvier 2012. L’audience de Money Drop s’effrite avec le temps et l’émission se fait battre régulièrement par M6 ou D8 sur la cible stratégique attirant les annonceurs, des femmes responsables des achats de moins de 50 ans. L’émission a signé son record à la baisse le 22 avril dernier avec seulement 11,6% de part d’audience sur la fameuse cible des ménagères de moins de 50 ans. Or, l’access prime-time est la seconde case horaire la plus rentable pour une chaîne privée donc TF1 ne peut pas se permettre des audiences trop faibles. De plus, il est très risqué pour TF1 de miser toute l’année sur un seul programme car le jeu s’usera plus rapidement et en cas de chute brutale d’audience, TF1 n’a aucun programme de secours. Dans cette optique, l’ancienne direction de la chaîne avait testé deux nouveaux jeux : WishList et Boom qui n’ont pas eu le succès escompté. En juin dernier, Ara Aprikian change de stratégie et tente d’installer un talk show à l’antenne présenté par Arthur. 5 à 7 avec Arthur est lancé entre 17h et 19h mais l’émission ne rencontre pas son public et stagne régulièrement sous le million de téléspectateurs. 19h Live de Nikos Aliagas, le magazine traitant de l’actualité positive n’aura pas plus de succès. Ces nombreuses expérimentations montrent que les téléspectateurs restent attachés à leurs jeux TV à 19h et qu’un talk show quotidien s’installe dans la durée ce que ne permet pas TF1 avec la pression de l’audience.

L’érosion des marques

L’ancienne direction de Nonce Paolini avait réussi durant 9 ans à conserver la place de leader dans le paysage audiovisuel français (PAF) de la chaîne malgré une baisse sensible de son audience passant de 27,2% de part de marché à 20,3% en mai 2016. Mais Nonce Paolini n’avait pas réussi à renouveler les marques à succès de la chaîne. Depuis Dr House et Mentalist aucune série américaine acquise par TF1 n’a rassemblé autant de téléspectateurs. Tf1 ne compte plus que 3 jeux TV encore rassembleurs : Money Drop, Les douze coups de midi et Au pied du mur!. Néanmoins, Au pied du mur! n’est pas revenu à l’antenne depuis septembre 2014. Même les adaptations de programmes à succès étranger ne sont pas toutes jeunes. The Voice en est à sa 6e saison, Koh Lanta à sa 16e saison et Danse avec les stars à sa 7e saison. Espérons que le nouveau directeur des programmes, Ara Aprikian réussisse là où son prédécesseur a échoué. L’ancien dirigeant de D8 innove en vantant le direct et la création française sur la première chaîne française qui n’avait pas pris autant de risques depuis plus de 10 ans. Son premier succès notable semble être le talk-show d’Alessandra Sublet, Action ou Vérité, qui a réuni près de 2,2 millions de téléspectateurs lors de son lancement en seconde partie de soirée.

Présidentielle 2017 : un fort enjeu pour TF1

Tf1 joue gros pour la présidentielle. En 2012, le dispositif présidentielle mené par Laurence Ferrari avait été largement battu par Des paroles et des actes sur France 2 présenté par David Pujadas. Tf1 avait même vu lui échapper les débats de la primaire du Parti Socialiste qui avait été un franc succès chez ses concurrents. Cette fois-ci, TF1 ne veut pas se rater et à déjà obtenu la diffusion du premier débat de la primaire de la droite le 13 octobre prochain. Cependant, les deux premiers numéros de sa nouvelle émission politique Vie Politique diffusée exceptionnellement à la place de Sept à Huit au début de l’été n’ont pas éveillé la curiosité du public. La programmation irrégulière dans une case habituellement réservée à un magazine de reportages expliquent probablement une part de marché si faible autour de 10% du public.

Le tableau n’est pourtant pas si noir. TF1 a réussi brillamment à moderniser son offre de fictions régulièrement saluée par la critique. Les acteurs de cinéma y font de nombreuses apparitions comme la dernière en date, Mathilde Seigner qui jouait le rôle d’une prof déjantée dans la série Sam. La chaîne de l’événement a légitimé sa réputation en cartonnant durant l’Euro 2016 et faisant l’unanimité grâce à son dernier transfert, Grégoire Margotton même si TF1 s’était fait chiper la finale par M6. La rentrée de septembre risque toutefois d’être agitée car l’arrivée de Yann Barthès est un gros pari pour la chaîne. L’homme pourrait à lui seul faire grimper ou chuter l’audience du groupe sur des créneaux stratégiques comme l’access prime-time de TMC ou la seconde partie de soirée du Jeudi soir sur TF1.

A lire aussi : pire audience de TF1 lors de la Finale de l’Euro

About author

Promotion 71 du CFJ Paris // Rédacteur en chef Médias à Radio VL // Rédacteur en chef adjoint et programmateur de Réveil Médias
    Related posts
    À la uneCinémaCulture

    Top 10 des meilleurs films dans l’espace

    À la uneSport

    Saumur Complet : dernière ligne droite avant Tokyo

    À la uneInternational

    Super Ligue : l’échec cuisant du projet, abandonné par la majorité des clubs

    À la uneFrancePolitique

    Loi sécurité globale: 87 députés de gauche saisissent le Conseil Constitutionnel

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux