ActualitéReportagesSéries Tv

Plus belle la vie : nouveaux quartiers, nouveaux enjeux pour une vie encore plus belle ?

Après un peu plus d’un an d’arrêt, Plus belle la vie va faire son retour sur TF1 et sur la plateforme TF1+. Nous avons pu nous rendre sur le tournage des nouveaux épisodes, entre Allauch et Marseille. La promesse d’un respect de la série originale tout en créant un nouvel univers semble véritablement au rendez-vous.

YouTube video

Respecter l’héritage de 18 années de diffusion tout en fédérant un nouveau public. Voilà l’enjeu clairement affiché par Newen et TF1 lors de la présentation à la presse de Plus belle la vie encore plus belle à Allauch, théâtre extérieur des nouvelles aventures des Mistraliens qui reviendra sur TF1 le 8 janvier. La série est, comme cela a été dit, « une nouvelle création autour de la marque Plus belle la vie » comme le rappelait Anne Didier (directrice de la fiction française de TF1). « Il est rare d’avoir un feuilleton avec une telle longévité et qui fédère aussi largement un public transgénérationnel. C’est en capitalisant sur l’ADN de la série (proximité, convivialité et solidarité), en s’emparant de sujets de société qui font écho à notre époque que nous envisageons de fédérer le public de la première heure mais aussi un public encore plus large. La série s’inscrit aussi parfaitement dans le projet d’accélération digitale du groupe avec le lancement de TF1+« .

YouTube video

Pour cette nouvelle série, la production est en quelque sorte repartie de 0 tout en s’inscrivant dans la continuité de la série originale (qui n’est donc pas mise de côté). Notre présence à Allauch, et à Marseille nous a permis d’en apprendre davantage sur les nouveautés qui attendent les fans de la série. On le rappelle même si ça a déjà été dit que ce n’est pas une « saison 19 » mais bien la « saison 1 » d’une nouvelle création. Stéphanie Brémond (Directrice générale adjointe en charge des feuilletons et séries longues de Newen) a assuré la visite des décors de la Belle de Mai tout en nous expliquant les enjeux de la nouvelle série. Pour construire les intrigues à venir, il a été décidé de « rester sur les fondamentaux de la marque Plus belle la vie avec son aspect « proximité », il y aura bien du polar mais un polar différent de celui de DNA. Quand on travaille pour TF1, on essaye d’avoir un positionnement différent sur nos 3 feuilletons », nous explique Stéphanie Brémond. « Ici on est dans une vie de quartier, ce qui rejoint les personnages c’est de vivre ensembles. Les intrigues policières seront teintées de cette proximité. On va aussi conserver l’aspect sociétal qui a fait la force de la série avec des gens et des histoires qui ressemblent à la vraie vie. On va par exemple aborder la précarité étudiante. La série continuera aussi à réagir à l’actualité comme elle l’a fait avec la mort de Johnny. »

Comme ce fut le cas dans les 18 saisons de la série originale, le point central sera toujours le bar. Mais (car il y a un « mais ») ce bar n’est pas celui que l’on connaît : « Nous sommes partis d’un nouveau bar « Le Mistral » tenus par Thomas et Killian (les deux fils de Roland ndlr). » Exit donc l’ancien bar du Mistral et le Marci suite à la destruction du quartier. L’action prendra place dans un nouveau quartier, toujours dans le Panier, à quelques encablures de là. Le bar a été entièrement reconstitué en studio dans un décors impressionnant, tandis que la devanture et la terrasse seront en extérieure à Allauch, « un décor à la fois esthétique, technique et logistique« , comme nous le précise la productrice de la série (le tournage y aura lieu 30 jours par an, obligeant la production a anticiper les tournages ayant lieu sur place).
Autour des deux propriétaires, les fans de la série retrouveront Barbara (Léa François) et Aya Konaté (Johanna Boyer), la demi-sœur de Djawad (David Baiot), ce dernier sera en guest dans l’intrigue de janvier de la série.

A l’image de cet ajout dans la série, il y a une volonté très intelligente de construire le nouvel univers en liant les nouveaux personnages soit à d’anciens personnages, soit à d’autres nouveaux, créant ainsi les nouvelles interactions. « C’est très important quand on créé des séries quotidiennes que les personnages aient des liens entre eux. Cela permet aux personnages de se rencontrer et qu’ils ne donnent pas l’impression d’arriver de nulle part« , nous explique Stéphanie Brémond. Il faut donc voir ce nouveau PBLV comme une sorte de revival : une suite qui remet les choses à zéro en ajoutant de nouveaux personnages et de nouveaux univers, de nouveaux décors. Toujours autour de la place, on trouve l’un des nouveaux décors, un cabinet médical ouvert par 3 personnages historiques : Gabriel Riva (le mari de Thomas), Léa Nebout (également adjointe au Maire du quartier) et Babette Nebout. Pour les accompagner, ils pourront compter sur un nouveau personnage, Jennifer Mazeron (Diane Dassigny), secrétaire médicale, qui arrive dès janvier dans la série (et que l’on a pu voir sur TF1 dans Profilage).

Lors de notre découverte des nouveaux décors de la série (qui occupent on s’en doute nettement moins d’espace qu’avant), outre les espaces retravaillés comme le commissariat (on y reviendra) et Le Mistral, nous découvrons avec beaucoup d’intérêt les sublimes nouveaux décors des nouvelles arènes. Les équipes de déco se sont dépassées en donnant à ces lieux des couleurs plus vives, mais aussi les dotant d’espaces véritablement larges, où les possibilités se révèlent multiples. En ça, le décors le plus impressionnant et le plus réussi est La résidence Massalia, « une résidence pour les étudiants et les jeunes actifs comme on en trouve dans de nombreuses villes. Cette résidence aura deux gardiennes : Mirta Torrès et Yolande Sandré (elles s’étaient mariées à la fin de la série originale ndlr). Il y aura aussi deux personnages jeunes historiques : Nisma Bailly et Jules Langlois (désormais étudiant en journalisme), ainsi que deux nouveaux personnages : Steve, étudiant en informatique, et Morgane (la nièce de Yolande) jeune brigadière qui va aussi intégrer le nouveau commissariat.

Plus belle la vie encore plus belle conserve dans son ADN les intrigues policières avec une place importante accordée au commissariat du quartier. Les historiques seront toujours au rendez-vous : JP Boher, Ariane Hersant et Patrick Nebout. Outre Morgane dont on a parlé plus haut, il faudra aussi compter sur la nouvelle commissaire que campe l’excellente Moon Dailly (qui fait son retour dans un feuilleton quotidien 15 ans après 5 sœurs sur France 2) et Samuel Gayet, un nouveau lieutenant, qui se trouve être le cousin de Gabriel Riva.

Reste un nouveau décor que nous n’avons pas encore découvert au moment de notre visite : celui d’une association dans laquelle on retrouvera Blanche Marci, Luna Torrès, auxquelles s’ajoutera plus tard un autre visage bien connu de la série, l’ancien policier Eric Norman (qui fait aussi son retour donc).

Autre nouveauté, une nouvelle famille va rejoindre la série, une famille dont nous ne connaissons qu’un seul représentant pour l’instant, c’est la famille Kepler et l’on connaît le fils, Ulysse (Jérémy Charvet), avocat. Sa mère est une femme d’affaires puissante et il a une petite sœur Ophélie.

Enfin pour compléter ce casting, la première arche de lancement verra arriver 3 guests historiques : Estelle, Djawad et Francesco. La production nous confirme aussi qu’il n’y a pas plus le décors du lycée, remplacé par le décors de l’association et la résidence Massalia.

Comment démarre la reprise de Plus belle la vie ?

La nouvelle productrice de la série, Clémentine Planchon, nous explique que l’équipe a voulu profiter de cette interruption pour « moderniser la série, ou tout du moins lui apporter un nouveau regard et un nouvel élan« . Pour relancer la série, il a fallu un événement fort, pour fédérer le public dès le début. Clémentine Planchon nous explique que « un événement important va lancer la série et qui va raconter pourquoi on a quitté la place du Mistral et pourquoi ils ont choisi de s’installer plus loin (mais toujours dans le quartier du Mistral) : des effondrements ont fragilisé l’ancienne place du Mistral et cela a nécessité de se reloger. Pendant un an, ils ont tenté de se reconstruire autour d’un nouveau socle, Le Mistral que Thomas va créer. L’inauguration de ce nouveau bar sera au centre du premier épisode. Pendant cette inauguration, un événement va se produire et qui va définitivement lancer la série« .

Un an après l’effondrement du quartier du Mistral, ses anciens habitants ont dû repartir à zéro dans un tout nouveau quartier. Nouveaux voisins, nouveaux lieux et nouvelles habitudes… leur vie a doucement pris un nouveau départ dans le Panier. Tout le monde est d’ailleurs très heureux de se retrouver pour l’inauguration du nouveau bar de Thomas, Kilian et Barbara. Cependant, la soirée tourne mal lorsque Francesco s’écroule sous les yeux des convives.
Une possible intoxication suscite la paranoïa parmi les habitants, partagés entre la crainte d’une négligence du bar et celle d’un empoisonnement délibéré. Une enquête est ouverte par la police, dévoilant la présence d’un individu suspect sur la place. En parallèle, des éléments troublants impliquant Estelle et Djawad émergent…

CREDITS PHOTOS REPORTAGE : © NEDIM IMRE / NEWEN / TF1

YouTube video
About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
ActualitéSéries Tv

On a revu ... le premier épisode de Super Jaimie dans L'homme qui valait 3 milliards (1975)

À la uneSéries Tv

Ici tout commence : dans quelle série a-t-on vu Julie Dray ?

À la uneSéries Tv

Parlement : est-ce qu'on sait si une saison 4 est prévue ?

ActualitéMusiqueSorties

On a testé pour vous ... Johnny Hallyday L'exposition (Porte de Versailles)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux