Covid19: Edouard Philippe annonce la prolongation du confinement jusqu’au 15 avril minimum. Le point sur l'évolution de l'épidémie.

À la uneActualitéPolitique

Plus de plastique à usage unique en 2040, pourquoi si tard ?

Le mardi 10 décembre 2019, l’Assemblée Nationale a adopté une réforme concernant la loi anti-gaspillage. Son but est d’interdire la « mise sur le marché des emballages plastiques à usage unique d’ici 2040 ». Une démarche écologique pas au goût de tous, laissant prédire 20 ans de pollution massive de plastique supplémentaires…

2040 ? Une date trop lointaine pour les écologistes qui craignent une augmentation démesurée du plastique rejeté dans l’environnement. En effet, le forum économique mondial l’a bien fait savoir : il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans d’ici 2050 si nous continuons à produire et à consommer autant de plastique qu’aujourd’hui. Face à ces chiffres, l’État envisage la mise en place de l’amendement anti-gaspillage pour 2040.

Cette incohérence attise ainsi la colère des internautes qui n’hésitent pas à faire savoir leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Le journaliste écologiste Hugo Clément a également déclaré sur Twitter que « 250 kg de plastique étaient rejetés dans la mer chaque seconde », sous entendant cette nouvelle loi comme une aberration pour la planète. Alors qu’on parle d’urgence écologique, cette nouvelle loi ne semble pas répondre à l’exigence de la situation. Elle laisse la population dubitative face aux solutions que prend l’État pour contrer notre forte empreinte écologique.

À lire aussi : Écologie : dès lundi, l’humanité vivra à crédit

About author

Lisa Bonte, rédactrice Web
Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitique

La Macédoine du Nord rejoint l'OTAN

À la une

Narendra Modi face aux musulmans : vers la fin d'une démocratie ?

À la uneSexe

Jouissance Club : une cartographie du plaisir

ActualitéMusique

Vendom, des soirées étudiantes à Fun Radio

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux