À la uneActualitéFrance

Plus de sélection à l’université ?

L’une des dispositions du projet de loi « égalité et citoyenneté » porté par Patrick Kanner, le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, prévoit une extension du dispositif en faveur des « meilleurs bacheliers ». Cette mesure fait polémique.

Cette disposition vise à faciliter l’entrée des élèves ayant obtenu les meilleures notes au bac dans les filières universitaires dites « à capacité d’accueil limitée » : les doubles licences, d’ores et déjà sélectives, mais aussi certaines filières, notamment les Sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps), qui sont très prisées. Pour trancher entre les différents candidats, la seule solution était de mettre en place un tirage au sort, jusqu’ici.

Un dispositif existant déjà pour les BTS, DUT et prépas

La loi dite Fioraso sur l’enseignement supérieur du 22 juillet 2013, prévoyait que les 10 % de lycéens dans chaque filière (terminale S, ES, L, techno ou pro) ayant obtenu les meilleurs résultats au baccalauréat dans leur établissement pouvaient accéder à des filières publiques dites « sélectives » (BTS, DUT, classes prépa) même si ces inscriptions leur avaient été refusées par le biais de la procédure Admission postbac (APB). Les rectorats étaient chargés de les contacter après les résultats de l’examen, afin de vérifier que leur inscription leur convenait bien et éventuellement leur en proposer une autre. En 2014, seuls 223 bacheliers ont bénéficié de ce dispositif. Un chiffre en forte hausse en 2015 : il concernait cette fois « près de 2 000 » bacheliers.
Ce mécanisme « meilleurs bacheliers » pourrait prendre plus d’ampleur dès la rentrée 2016 en incluant désormais certaines filières universitaires.

Débats tranchés

Défendant l’accès de tous les bacheliers à l’enseignement supérieur, l’UNEF a appelé le gouvernement, mardi 16 février, « à renoncer à ce dispositif ». Les autres organisations étudiantes (FAGE et PDE) y sont également opposées.
En revanche, la Conférence des présidents d’université (CPU) et le syndicat Sup Recherche UNSA se réjouissent de l’élargissement du dispositif vers les filières de l’université. Ils y voient une reconnaissance de l’excellence de la formation universitaire.

>A lire aussi : Polémique à Assas

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux