ActualitéInternational

Porto Rico dit oui au rapprochement avec les Etats-Unis

Porto Rico dit oui au rapprochement avec les Etats-Unis

L’île caribéenne pourrait bien devenir le 51ème État américain. Malgré de fortes contestations, ce rapprochement pourrait être une source d’espoir pour un territoire en pleine faillite.

 

Le drapeau américain va-t-il se parer d’une 51ème étoile ? Territoire au statut particulier des Etats-Unis depuis le 19ème siècle, Porto Rico souhaite aujourd’hui devenir un État à part entière. Pour la cinquième fois de son histoire, un référendum consultatif avait lieu hier sur l’île caribéenne.

 

Un vote positif mais largement contestable

C’était jour de vote à Porto Rico aussi : ce dimanche, les habitants de la petite île des Caraïbes étaient en effet attendus aux urnes. Les électeurs avaient le choix entre devenir un État américain ou bien conserver un statut indépendant, de libre association avec les Etats-Unis. Porto Rico est un territoire des États-Unis depuis la guerre hispano-américaine en 1898.

Défendu par le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rossello, le rapprochement avec le leader américain pourrait donc devenir une possibilité. Cette volonté de se rapprocher des Etats-Unis a en effet remporté près de 97% des suffrages. En face, les partisans du statu quo ou de l’indépendantisme n’ont reçu respectivement que 1,5 % et 1,3 % des voix. Ces deux camps avaient tous appelé au boycottage.

Malgré cette issue positive pour le gouverneur élu en janvier dernier, le score n’en reste pas moins un trompe-l’œil. Sur 2,2 millions d’inscrits, la participation n’était en effet que de 23%. Une forte abstention donc, à laquelle est venue s’ajouter une manifestation à San Juan où environ 500 personnes réclamaient une sécession des Etats-Unis, en brandissant le drapeau portoricain et brûlant le drapeau américain.

Porto Rico dit oui au rapprochement avec les Etats-Unis

Élu gouverneur de Porto Rico en janvier dernier, Ricardo Rossello veut faire de l’île le premier État hispano des Etats-Unis.

La solution de la dernière chance pour Porto Rico

En devenant officiellement un État du territoire américain, Porto Rico mettrait fin à une situation assez inhabituelle. Ancienne colonie espagnole, l’île est devenue un territoire américain à la fin du 19e siècle avant d’acquérir un statut spécial d'”État libre associé” dans les années 1950. Bien que citoyens américains, les Portoricains parlent majoritairement espagnol. S’ils ne peuvent pas voter à la présidentielle américaine ni élire de représentants au Congrès, les Portoricains sont directement touchés par les lois votées à Washington.

Une intégration au sein des Etats-Unis constituerait surtout un bol d’air pour Porto Rico. Depuis près de 10 ans, l’île est en effet en pleine crise économique, à tel point que l’on n’hésite pas à employer le terme de “faillite”. Installées sur le territoire depuis plusieurs années, de nombreuses entreprises américaines avaient en effet quitté Porto Rico en 2006.

Un mois après avoir déclenché le plus gros processus de faillite jamais déclaré par une entité locale américaine, l’île croule aujourd’hui sous une dette de 70 milliards de dollars. Une situation loin d’être idéale pour Porto Rico : malgré le vote positif, la décision de faire partie des Etats-Unis doit encore être prise par les hautes instances américaines.

De plus, Porto Rico pourrait bien patienter un moment avant de devenir la 51ème étoile du drapeau américain. Donald Trump s’est en effet prononcé plusieurs fois contre un sauvetage public du territoire.

A lire aussi >> Catalogne : un référendum vers l’indépendance

Related posts
À la uneActualitéBrèvesCultureMusiquePop & Geek

YouTube 2019 : Quelles sont les vidéos les plus vues ?

À la uneActualitéFootInternationalJeux olympiquesSport

Dopage: La Russie officiellement sanctionnée

À la uneActualitéCultureMusique

Décès de Juice Wrld : une génération maudite

À la uneActualitéBeautéBeauté-femmeBrèves

Le monde des Miss : Qui sera sacrée reine ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux