À la uneFrance

Pourquoi faut-il craindre les fortes pluies attendues cette semaine ?

Après le départ des fortes chaleurs des deux dernières semaines c’est l’orage qui s’installe en France sur l’ensemble du territoire. Des conditions météorologiques qui pourraient se dégrader, notamment dans le sud ou de fortes pluies sont attendues, avec des risques d’inondations.

Le sud de la France en première ligne

Ce mardi 16 août puisque des averses orageuses sont annoncées dans le Nord-Ouest, la moitié ouest et le sud de la France. Météo France a placé ce matin cinq départements en vigilance orange pour les orages. l’Aude, l’Aveyron, le Gard, l’Hérault et le Tarn. Un épisode orageux assez fort est prévu en milieu d’après-midi de l’Est de l’Occitanie à l’Auvergne, avant de se décaler en soirée vers la vallée du Rhône.

Les orages devraient se déplacer vers l’est au cours de la journée et s’intensifier dans l’après-midi sur le sud du Massif central et dans l’Aude. Une forte activité électrique, des chutes de grêle et des rafales de vents allant de 80 à 100 km/h sont possibles, selon Météo France.

Le sud de la France devrait rester sous vigilance mardi, et notamment le Sud-Est, où de violents orages et de fortes pluies sont prévus. Mercredi, des rafales de vent et des chutes de grêle sont annoncées dans la matinée de l’est du Languedoc à la basse vallée du Rhône, jusqu’au Var. Ces orages pourraient atteindre la Côte d’Azur dans la soirée. Ailleurs dans le pays, les pluies orageuses persisteront avec notamment du tonnerre et de la grêle prévue dans le Centre-Est.

De vrais risques d’inondation

L’inquiétude chez les spécialistes de la météo vient notamment du fait que les pluies diluviennes attendues cette semaine s’ajoutent à la sécheresse que nous connaissons cette saison. En ville, l’artificialisation des sols aggrave les conséquences de ce phénomène météorologique. Le béton des villes ne permet plus aux sols de capter l’eau, dont le ruissellement peut causer des affaissements et autres glissements de terrain. Dans les régions plus rurales, la sécheresse des sols ne peut être compensée par les pluies diluviennes. L’indice d’humidité des sols étant au plus bas, ces derniers sont devenus quasiment imperméables. L’eau y pénètre avec grandes difficultés. L’eau de pluie, ne pouvant pas être absorbée dans les sols, elle va alors se déverser dans les cours d’eau ou les canalisations et provoquer des crues-éclairs. Certaines régions feront ainsi face à des risques d’éboulement et de coulées de boue.

Les spécialistes craignent que la sécheresse de cette saison ne se fasse ressentir pendant l’automne et s’attendent à des pluies diluviennes plus nombreuses, donc toujours plus dangereuses.

A voir aussi : C’est quoi une “trombe marine” ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Candidats, nominations, invités : tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle Star Academy

À la uneInternational

Une société chinoise nomme un robot comme PDG

À la unePop & Geek

Fortnite : Aya Nakamura dans un show interactif ? 

À la uneCinéma

Est ce qu’il y aura un reboot d’American Pie ? 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux