À la uneInternational

Pourquoi Israël et la Turquie étaient-ils “en froid” ? 

Mercredi 17 août 2022, Israël et la Turquie ont renoué le dialogue. Ils ont annoncé le retour des ambassadeurs dans les deux pays. Les relations diplomatiques sont rétablies après un conflit datant d’il y a plus de 10 ans. 

Une réconciliation entre Israël et la Turquie 

Après 12 ans de silence, le dialogue entre Israël et la Turquie a été rétabli. Le Premier ministre israélien, Yaïr Lapid, a annoncé le retour des ambassadeurs dans les deux pays. D’après un communiqué de son bureau, Yaïr Lapid s’est entretenu par téléphone avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Les vols directs d’Israël vers la Turquie, jusque-là suspendus, vont pouvoir reprendre prochainement.

“Il a été décidé d’élever le niveau des liens entre les deux pays à des relations diplomatiques pleines et entières et de renvoyer les ambassadeurs et les consuls généraux dans les deux pays »

Premier ministre israélien, Yaïr Lapid

En effet, le dialogue entre les deux pays s’était raréfié depuis l’affaire du navire turc Mavi Marmara en 2010. Puis totalement arrêté en mai 2018, après la mort d’une cinquantaine de Palestiniens tués par l’armée israélienne à Gaza. 

L’assaut d’un convoi humanitaire 

En mai 2010, les forces israéliennes lancent une opération meurtrière contre une flotte de navires pro-palestiniens qui tentent d’acheminer de l’aide à Gaza. En effet, la bande de Gaza (contrôlée par les islamistes du Hamas) et son espace maritime étaient sous blocus israélien. Il y avait au total huit cargos qui transportaient environ 700 passagers et de l’aide humanitaire pour la population de la bande de Gaza. Ils étaient dans les eaux internationales, soit dans une zone maritime qui n’est sous l’autorité d’aucun État, lorsque l’attaque a eu lieu. 

Un navire truc, le Mavi Marmara a été pris d’assaut. Au total, neuf morts parmi les passagers du convoi humanitaire dont huit ressortissants turcs et 10 militaires israéliens blessés. 

Une attaque condamnée 

Suite à cette attaque, une guerre de communication a vu le jour. Israël publie une vidéo dans laquelle les passagers du navire sont en train de menacer et attaquer l’armée israélienne avec des armes alors que celle-ci était en train de procéder à un contrôle du navire. La Turquie a tout de suite répliqué en affirmant que l’agression venait des forces israéliennes. L’attaque ayant fait plusieurs morts est largement condamnée par la communauté internationale. 

Capture d’écran de la vidéo publiée par Israël

Rapport de l’ONU

En septembre 2011, l’ONU rend public le rapport de sa commission d’enquête. Ce dernier explique que le blocus maritime est estimé légal ce qui signifie que l’Israël a le droit d’intercepter des navires. Elle a aussi le droit de faire usage de la force “à des fins de légitime défense”. Cependant, les enquêteurs ont jugé la procédure de contrôle “excessive et déraisonnable”. Depuis, la Turquie avait rappelé son ambassadeur en Israël et renvoyé l’ambassadeur israélien. Israël avait fait de même. 

A lire aussi : Pourquoi Taiwan est important pour la Chine ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : et si Vanessa Kepler se cachait derrière "l'affaire des harceleurs" ?

À la uneMédias

Qui est Fernande, 99 ans, star de TikTok avec sa petite fille Mel ?

À la unePolitique

Pourquoi Macron ne peut pas utiliser l’article 16 de la Constitution en cas de cohabitation ? 

À la uneFrancePolitique

C’est quoi le GUD, groupe d’ultradroite que veut dissoudre Gérald Darmanin ? 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux