À la uneInternationalMode

Pourquoi la marque “Zara” fait polémique ?

La marque de prêt-à-porter Zara a lancé une campagne de mode qui a fait polémique sur la toile. L’opération marketing du groupe n’est vraiment pas passée. Les internautes X (Twitter) se sont enflammés, jugeant que les affiches rappelaient les images des nombreux drames de la bande de Gaza.

Face aux nombreux appels au boycott de la marque, Zara a retiré sa campagne publicitaire « The Jacket ». Selon les internautes, les photos ressemblaient étrangement à certaines images d’horreurs prisent sur le territoire palestinien.

Campagne dénoncée

La campagne de publicité montre un mannequin, avec sur son épaule une statue ressemblant à un corps enveloppée dans un drap blanc. La femme pose devant une caisse haute d’environ deux mètres. Autour d’elle, on peut observer des morceaux de plâtre, des débris et d’autres statues.

La marque a rapidement supprimé les posts liés à cette campagne et a diffusé un communiqué pour s’excuser. « Certains clients se sont sentis offensés par ces images, désormais supprimées, et y ont vu quelque chose de très éloigné de ce qui était prévu lors de leur création« . Sur les réseaux sociaux, le #BoycottZara est rapidement arrivé en tendance sur X (Twitter).

Partout dans le monde, des centaines de personnes ont défilé devant les magasins de la marque. À coup de tags, de slogans, et de gestes symboliques, les manifestants dénoncent « un manque de respect au peuple palestinien ».

Des photos d’avant guerre

La marque se défend d’avoir voulu « imiter » les images effroyables de la guerre. Dans un post Instagram, Zara assure avoir initié la campagne en juillet et le photo shoot en septembre, soit avant le début du conflit. Malgré ces excuses, les commentaires accablant ont envahi la publication. « Playing dumb… but the public is not dumb… ». (traduit en français par : « Jouer à l’idiot… mais le public n’est pas idiot… »). Ils dénoncent aussi un manque de bon sens de la part de Zara. Le groupe indique dans le communiqué que l’intention n’était absolument pas celle de créer un rapprochement avec la guerre.

Ce n’est pas la première fois que la marque fait l’objet de polémiques. Elle avait déjà été visée par des appels au boycott par rapport à l’appropriation culturelle et à l’exploitation des Ouïgours en Chine.

À lire aussi : Quels sont les pays qui ont un droit de veto à l’ONU ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont nos coups de cœur de la 3ème soirée d’audition ?

À la uneFrance

Salon de l'Agriculture : pourquoi la situation a été tendue pour cette première journée ?

À la uneCinéma

EN DIRECT | César 2024 : Suivez la cérémonie des Césars 2024

À la uneFranceSociété

Qui est Oreillette, l'égérie du Salon International de l'Agriculture 2024 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux