À la uneMusiquePolitique

Pourquoi le rappeur Médine fait polémique ?

Nouvelle coqueluche de la gauche, Médine est l’invité fin août des universités d’été d’Europe Écologie Les Verts et La France insoumise. Un tweet à l’encontre de la juriste Rachel Khan le plonge au coeur d’une nouvelle polémique

Le rappeur Médine Zaouiche est né dans un quartier populaire du Havre. Il se lance dans la musique dés 2004 avec 11 septembre, récit du 11e jour, sorti après les attentats du World Trade Center. Dès son premier album, il est question de politique, de porter un message de protestation à l’encontre de l’impérialisme américain. Quelques années plus tard il sort Jihad, le plus grand combat est contre soi-même. L’artiste fait un rap engagé, où il défend les banlieues, met en garde contre les amalgames entre musulmans et islamistes, et montre une ferme opposition contre l’extrême droite. Enfin son dernier album Médine France est sorti en 2022 et s’inscrit sur la même ligne politique.

Un tweet antisémite

Alors que le rappeur défend des combats bien marqués à gauche, il a eu le malheur de publier un tweet jugé antisémite à l’encontre de l’essayiste Rachel Khan. En effet, en répondant à un tweet de la juriste le qualifiant de « déchet », ce dernier a réagit avec un jeu de mot très douteux. Alors qu’elle est petite fille de déportés juifs pendant la guerre il lui a répondu «ResKHANpée», comme «rescapée » le 10 août sur X (ancien Twitter). Il s’est ensuite excuser pour cette erreur mais elle est telle que cela pourrait compromettre son invitation aux universités d’été de EELV et de LFI.

Le Tweet polémique désormais effacé

Abonné aux polémiques

La première polémique qui a impliqué le rappeur Médine date de 2015. C’est notamment le titre Don’t Laïk, sortie une semaine avant les attentats de Charlie Hebdo, qui provoque l’indignation de l’extrême droite. En effet le rappeur y défend une « dérive » de la laïcité « qui se drape dans la notion d’égalité en stigmatisant le religieux ». Jugé islamo-gauchiste, Marine Lepen n’a pas hésité à le fustiger, qualifiant les paroles du rappeur d' »infamie ». En 2018, une autre polémique a lieu suite à l’annonce d’un concert au bataclan. Taxé d’islamiste gauchiste par l’extrême droite, il a fini par reporter son concert au Zénith de Paris. Enfin son invitation aux universités d’été de EELV et LFI n’a pas manqué de faire réagir avec ce tweet controversé qualifié d’antisémite.

Les deux partis politiques se défendent vis à vis de cette invitation. Marine Tondelier, cheffe de file des écologistes, a justifié l’invitation en déclarant « On a beaucoup de combats communs », de son côté Thomas Portes député LFI, a martelé « C’est un artiste qui s’est mouillé contre l’extrême droite, sur la bataille contre la retraite à 64 ans », en ajoutant « Il a une surface d’influence et peut passer des messages ». L’artiste a en effet une influence importante avec son million et demi d’abonnés sur les réseaux sociaux.

A lire aussi : “L’italiano” : le chanteur Toto Cutugno disparaît à 80 ans
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette dernière soirée des Battles ?

À la uneSport

IndyCar - Théo Pourchaire va effectuer ses débuts en IndyCar à Long Beach !

À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux