À la uneActualitéInternational

Pourquoi les autorités Ukrainienne craignent le pire à Borodyanka ?

Après le massacre de Boutcha, le monde découvre peu à peu le résultat du passage de l’armée russe. La ville modeste de Borodyanka, à 50 km au nord-ouest de Kiev, ne ressemble plus qu’à un champ de ruines vu du ciel. Dans la commune, on constate, une nouvelle fois, l’horreur de l’occupation.

Ce lundi, le président ukrainien Volodomyr Zelensky s’est adressé à différents médias et a assuré que les découvertes à Boutcha n’étaient qu’un début car « des informations indiquent déjà que le nombre de victimes des occupants pourrait être encore plus élevé à Borodianka et dans d’autres villes libérées”

La destruction totale

La ville de Borodyanka s’apparente à un champ de ruines, les bâtiments sont tous touchés, carbonisés. À Borodyanka, on compte les morts et les maisons encore debout. Cette autre banlieue de Kiev a subit un mois d’occupation de l’armée russe, elle a été bombardée pour la première fois le 4 mars dernier.

Les immeubles sont coupés en deux, les infrastructures et magasins sont détruits. L’armée russe a bombardé la ville durant les premiers jours du conflit, les avions ont fait exploser les maisons et les bâtiments civils. On trouve encore des mines anti-personnelles russes sur le sol de Borodyanka.

« Crime de guerre »

Une fois de plus, par ses actes, l’armée russe se rend coupable d’exaction, de tuerie arbitraire de civils et donc de « crime de guerre ». Le terme crime de guerre est employé à partir du moment où des attaques sur des civils ont été perpétrées. Les habitants de Borodyanka, pour la plupart cachés dans des sous-sols ou cloîtrés dans leurs appartements, ont été pillés, violentés, tués…Ces mêmes habitants ont été privés d’aide humanitaire pendant presque 30 jours.

Une habitante de Borodyanka raconte à France Infos « Les Russes ont tué des civils, ils ont tué une femme là, ils ont brûlé son corps dans la cour. Il y avait aussi un homme sans tête, je ne veux pas savoir ce qu’ils lui ont fait« . Des actes criminels qui se répètent et qui nous rappellent les images d’horreur des rues de Boutcha.

Lors de son interview à différentes chaînes télévisée, Volodomy Zelensky a affirmé que « Dans de nombreux villages des districts libérés des régions de Kiev, Tchernihiv et Soumy, les occupants ont commis des actes que les habitants n’avaient jamais vus, même pendant l’occupation nazie, il y a 80 ans.” Un discours de plus en plus crédible au vu des sanglantes découvertes qui sont faites chaque jour sur le sol ukrainien.

À lire aussi : 4 crimes de guerre ou génocides qui ont donné lieu à un procès

About author

Journaliste
Related posts
À la unePolitiqueSéries Tv

Une série est en préparation sur Brigitte Macron

ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... le pilote de Vinyl, réalisé par Martin Scorsese (HBO)

ActualitéCinéma

5 films à revoir dans la carrière de Jean-Marie Poiré

ActualitéSéries Tv

On a revu pour vous ... La vie devant elles saison 1 (France.TV)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux