À la uneFrancePolitique

Pourquoi Rachida Dati, nouvelle Ministre de la Culture, est mise en examen ?

A la surprise générale, Rachida Dati a été nommée ministre de la Culture par le nouveau gouvernement de Gabriel Attal. La ministre est pourtant mise en examen.

Elle fait son grand retour au gouvernement ! Rachida Dati, garde des Sceaux sous la présidence de Nicolas Sarkozy a été choisi pour incarner le ministère de la Culture par le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal. Une annonce qui a pourtant fait réagir les gens autant sur les réseaux sociaux qu’au sein même de la classe politique. Rachida Dati est depuis 2021, mise en examen pour « corruption passive », « trafic d’influence passive » et « recel d’abus de pouvoir ». Une enquête qui vise notamment ses prestations d’avocate auprès de l’ex-PDG Renault-Nissan, Carlos Ghosn. Pour Rachida Dati c’est un complot politique qu’elle dénonce au Parisien : « On tente d’entraver mon engagement dans les échéances qui s’annoncent. », une référence à la campagne pour les municipales, en 2019.

L’affaire Carlos Ghosn

La Maire Les Républicains du 7e arrondissement de Paris est impliquée dans cette affaire depuis 2019. Une actionnaire de Renault-Nissan avait choisi de porter plainte contre la nouvelle ministre de la Culture. Une enquête avait alors été ouverte par le Parquet national financier (PNF). Une mise en cause au sujet de contrats « douteux de par leurs montants. » Des contrats conclus par l’entreprise.

Entre 2010 et 2013, Rachida Dati aurait perçu 900 000 euros d’honoraires pour son travail d’avocate alors qu’elle était députée européenne. Reste à savoir et c’est ici l’enjeu des juges, si ces honoraires correspondent à des activités légales ou si cet emploi masque des activités de lobbying. Dans ce cas, il est formellement interdit aux députés européens de faire cela.

Rachida Dati, n’est pourtant pas la seule à être dans le collimateur de la justice sur cette enquête. L’ex-PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn et le criminologue Alain Bauer sont eux aussi visés par cette plainte. Mais la défense n’a tardé à arriver du côté de Rachida Dati qui a décidé d’attaquer la plaignante pour diffamation. Pourtant, en octobre 2019, le bureau et le domicile de l’ancienne garde des Sceaux ont été perquisitionnés.

A lire aussi : Quel est le nouveau gouvernement de Gabriel Attal ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéFranceMédias

Quels sont les animateurs qui ont déjà animé le “Juste Prix” ?

À la uneEquitationSociété

La Fédération Française d'Equitation vous donne rendez-vous au Salon International de l'Agriculture

France

Les événements marquants de l’année : rétrospective et perspectives

ActualitéFaits DiversFrance

C'est quoi un home-jacking ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux