À la uneActualitéDestinations lointainesVoyages

Vous pouvez désormais être payé pour partir 1 an au Brésil

brésil

Alerte vacances ! Il y a 5 ans, la France et le Brésil signaient un accord sur le programme vacances-travail. Ce dernier est entrée en vigueur, le 1er mars dernier. Il sera désormais possible d’obtenir un visa pour aller vivre la vie carioca. Mais comment s’y inscrit-on ?

« Tu as de la chance de partir loin comme ça », « je voyagerais si j’avais de l’argent », « je ne peux pas partir en ce moment, je cherche un travail ». Toute personne revenant d’une pause exotique a déjà entendu ces 3 phrases. Bonne nouvelle, dans 333 mots, plus personne n’aura la moindre excuse..

Qu’est ce que le PVT ?

L’acronyme PVT signifie Permis, Vacances, Travail. Il peut aussi se soustraire en VVT : Visa, Vacances, Travail. Cela « recouvre un ensemble de visas temporaires permettant à leurs détenteurs de voyager dans différents pays étrangers tout en y travaillant ». En d’autres termes, c’est une chance incroyable de pouvoir partir visiter le monde, entrer dans le monde du travail, et apprendre une autre langue. C’est aussi une occasion merveilleuse de partir au contact de différentes cultures, de différents paysages, et même de bronzer, tout en ayant la garantie de recevoir des ressources financières. 
Le programme est d’autant plus attrayant qu’il est simple à obtenir.

Quels critères faut-il remplir ?

Pour obtenir le sésame, il faut simplement satisfaire quelques critères. Tout d’abord, avoir entre 18 et 30 ans au moment faire la demande du précieux visa. Avoir un passeport valide, comme lors de toute escapade hors de l’espace Schengen. Bien sûr, un peu d’économies de côté, au cas où. Il faut aussi attester de son état de santé, un certificat médical est demandé dans certains pays. Souscrire à une assurance PVT/WHV, car elle est obligatoire presque partout. Avoir été sage peut devenir un avantage, un extrait de casier judiciaire peut aussi être demandé au préalable. 

Où peut-on aller ?

Tout d’abord, il faut savoir que le Brésil n’est pas la première nation a avoir signé des accords PVT avec la France. Cela dépend donc de vos goûts et de vos ambitions. La majorité de ceux qui prônent le Carpe diem se contentent de petits boulots pour profiter à fond de leur aventure. Il est également possible de rester dans sa propre branche professionnelle. 
Pour le reste, 14 rêves vous attendent au coin de l’aéroport : l’Argentine, l’Australie, le Canada, le Chili, la Colombie, la Corée du Sud, Hong-Kong, le Japon, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Russie, le Japon et Taïwan. Et même si Rio ne répond plus, il a forcément des choses à faire ailleurs.

À LIRE AUSSI… Une semaine dans l’Est du Canada

Related posts
À la uneCultureFranceLittératureMusique

La guerre est déclarée entre les librairies et la Fnac Darty

À la uneActualitéFranceSanté

Confinement : Ce qui change et ne change pas pour vous

À la uneSéries Tv

On a vu pour vous ... Marianne, vraie réussite d'horreur à la française

À la uneRégions

Interview – Un des plus jeunes professeur de France "J’ai fais de mon âge une force"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux