À la unePolitique

Présidentielle 2027 : Et si Emmanuel Macron avait choisi son successeur ?

emmanuel macron covid

Le président, Emmanuel Macron, est actuellement à Nouméa en Nouvelle Calédonie. Lors d’un bain de foule il a été interpellé par un homme à propos d’Edouard Philippe comme successeur. 

Le débat revient sur la table. Emmanuel Macron est actuellement en visite en Nouvelle-Calédonie. Alors qu’il saluait la foule à Nouméa il a été interpellé par un homme qui lui dit « en 2027, peut-être que Édouard Philippe vous remplacera ». Le chef d’État n’écarte pas la possibilité que son ancien premier ministre prenne sa succession au poste de président de la République. Faisant ressurgir sur la table le débat de qui pourrait être le candidat de Renaissances aux futures élections présidentielles. La réponse d’Emmanuel Macron à cet homme a été claire. Il souhaite qu’il y ait « une suite à ce qu’on a mis en place ». Mais il précise également son envie « que celles et ceux qui l’ont accompagné … puissent prendre le relais ». Il finit sa phrase par expliquer que Édouard Philippe « l’a bien fait à ses côtés » tout en précisant que « c’est un ami ». De quoi donner un peu plus de courage à son ancien premier-ministre pour une probable candidature en 2027. 

Une importante popularité pour Édouard Philippe 

YouTube video

Edouard Philippe est actuellement maire du Havre et président de « Le Havre Seine Métropole ». Il a occupé les fonctions de Premier ministre d’Emmanuel Macron de 2017 à 2020. Il a gagné une importante popularité auprès des Français durant la crise du Covid et est considéré comme la personnalité favorite des Français. L’homme politique a commencé à s’émanciper au fur et à mesure. Il y a deux ans il a créé son propre parti politique Horizons qui compte parmi ses adhérents Christian Estrosi, maire de Nice. Mais également quelques membres du gouvernement comme Christophe Béchu actuel ministre de la Transition écologique et de la cohésion des territoires. Ainsi que Agnès Firmin-Le Bodo, ministre déléguée chargée de l’Organisation territoriale et des Professions de santé. L’ancien premier ministre a toujours gardé des relations branchées sur le courant alternatif avec l’actuel président de la République. Et il a souvent été pointé du doigt comme probable successeur d’Emmanuel Macron aux futures élections de 2027.

« Je n’ai aucun problème à vous dire que je prépare quelque chose »

– Édouard Philippe, février 2023 à BFM TV

Le chef de l’État actuel ne pouvant pas enchaîner avec un troisième mandat comme nous l’indique la constitution, il faut quelqu’un pour représenter le groupe Renaissance. La question d’une ambition présidentielle est venue sur la table lors d’un entretien d’Edouard Philippe à BFM TV. Il a refusé de confirmer tout en indiquant « je n’ai aucun problème à vous dire que je prépare quelque chose ». Par ailleurs, il développe un peu plus en disant « travailler » sur un projet pour la France sans que forcément ça passe par lui. 

D’autres probables candidats 

Au-delà du maire du Havre, il existe d’autres probables candidats. Un proche du président de la République avait confié auprès du magazine Challenges en février que « le moment venu, Emmanuel Macron choisira Jean Castex pour lui succéder plutôt qu’Edouard Philippe ». De quoi laisser penser que l’un des deux anciens premiers ministres puissent prendre la relève. Jean Castex avait succédé à Édouard Philippe à la tête du gouvernement en 2020. La phrase dite par Emmanuel Macron aujourd’hui à Nouméa pourrait remettre en question la confidence faite auprès de Challenges. 

Mais à l’intérieur du camp Renaissances, d’autres se rêvent également candidat. Le numéro 2 du gouvernement, Bruno Le Maire, pourrait également souhaiter se présenter. Il est Ministre de l’économie et des finances depuis six ans et est un fidèle d’Emmanuel Macron. Certains députés du camp présidentiel le surnomment le « le vice-premier ministre ». Mais le numéro 3, Gérald Darmanin, ne cache pas son ambition. Issu des Républicains, il pourrait aussi être l’homme de la situation en 2027. Dernièrement, son nom était sur la table comme probable remplaçant d’Elisabeth Borne à Matignon. Sans oublier son parcours politique qui ressemble à celui de Nicolas Sarkozy qui est son mentor. Les deux ont été ministres du Budget avant d’être ministres de l’intérieur. En 2015, l’actuel ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, avait répondu à l’Express en citant Mitterrand. Interrogé concernant une ambition à devenir président de la république il répond « Quel enfant de chœur n’a jamais souhaité être pape ? » 

A LIRE AUSSI : Frédéric Veaux affirme “avant un éventuel procès, un policier n’a pas sa place en prison”
About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

L'art du crime : Catherine Marchal en guest des nouveaux épisodes

À la uneFranceMusique

Blessure par balle : qu'est-il arrivé à Kendji Girac ?

À la uneSéries Tv

Après Goldorak, d'autres XperienZ avec d'autres séries ?

À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette dernière soirée des Battles ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux