À la uneActualitéInternationalPolitique

Présidentielle américaine: échange houleux entre Trump et Biden lors du premier débat pour la course à la Maison Blanche

C’est à Cleveland, dans l’état de l’Ohio que les candidats à la présidence américaine: le président Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden se sont affrontés lors d’un premier débat télévisé en vue de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Un premier face à face

Ce mardi 29 septembre 2020, des millions d’Américains suivaient en direct le premier duel opposant Donald Trump face à Joe Biden dans cette course à la présidence. Les deux opposants se sont vivement opposés sur différents thèmes abordés tel que la gestion de la pandémie de coronavirus, l’économie, la santé, ou encore l’intégrité de cette élection présidentielle.

Une véritable joute verbale !

Cacophonie, moqueries et attaques personnelles… Le premier débat entre Donald Trump et Joe Biden a offert un spectacle particulièrement chaotique, à moins d’un mois d’un scrutin présidentiel placé sous haute tension. Durant 90 minutes, les deux hommes se sont invectivés. Trump coupant régulièrement la parole à son adversaire. La stratégie de Trump était claire : interrompre son adversaire le plus souvent possible, pour le pousser à la faute. L’ancien vice-président de Barack Obama était attendu au tournent. Notamment, après avoir mis sa campagne en sourdine pendant plusieurs mois et fait peu d’interventions publiques en raison de la pandémie de coronavirus. Si la combativité de Biden suscitait certaines interrogations, il a globalement tenu le choc dans ce duel inédit. Celui-ci traitant son adversaire de “clown”, de “raciste“. Et allant même jusqu’à le qualifier comme étant “le pire président que les Etats-Unis aient jamais eu”. Il s’est régulièrement adressé au peuple américain, les appelant à se rendre aux urnes pour éviter “quatre années de plus de mensonge”. Le modérateur du débat, Chris Wallace, journaliste chez Fox News, a eu le plus grand mal à arbitrer les échanges de plus en plus tendus et agressifs entre les deux candidats. Devant l’indiscipline du président, Wallace a dû lui rappeler plusieurs fois les termes du débat. Excédé, il a même lancé, à Trump : «Vous savez, monsieur, on peut échanger de place si vous voulez». Biden, qui figure pour l’instant à la tête des sondages nationaux, a notamment pointé du doigt l’actuel président sur sa gestion catastrophique de la crise sanitaire et sur sa mauvaise politique notamment en terme d’immigration et d’économie.

Tout le monde sait que Trump est un menteur […] . Sous sa présidence, l’Amérique est devenue plus faible, plus malade, plus pauvre, plus divisée et plus violente», 

Joe BIDEN

Des désaccords de fond

Lors de ce débat, le président Trump a refusé de condamner les milices et l’activisme des groupes paramilitaires d’extrême droite, partisans de la suprématie blanche et mobilisés contre le mouvement BLACK LIVES MATTER.  Il s’est également refusé, à l’inverse de son adversaire, à reconnaître l’existence du racisme systémique qui ronge la société américaine. Et qui suscite une vague de manifestations inédites contre le racisme et les violences policières depuis ce printemps. Accusant Joe Biden de ne pas croire aux lois et à l’ordre, son adversaire lui répond : “Je crois en la loi et l’ordre, et en une justice qui traite les gens équitablement”. Les deux candidats se sont également opposés sur la nomination d’une nouvelle juge à la Cour Suprême. Ainsi que sur les questions économiques et environnementales. Le sujet des impôts a aussi a été abordé. Le modérateur étant revenu sur la polémique avancé par Le New York Times visant le président Trump. Le journal indiquait qu’il n’aurait payé que 750 euros d’impôts sur le revenu pour l’année 2016. Celui ci dément et affirme avoir payé “des millions de dollars”. Joe Biden rétorque immédiatement:“Montrez-nous vos feuilles d’impôts !” .

Un scrutin présidentiel placé sous haute tension

Enfin, c’est sur certains sujets brûlants, qu’un contraste s’est marqué entre les deux candidats. Le débat se clôt sur la question du déroulement de l’élection. Joe Biden dit s’être engagé à “accepter” le verdict de l’élection du 3 novembre. Il appelle son pays à “l’unité”. De plus, il promet en cas de victoire, d’être le président de tous les Américains, que ce soit “pour les démocrates comme pour les républicains”. Donald Trump quant à lui s’est permis d’esquiver la question. Comme il le fait depuis maintenant plusieurs semaines, il affirme le risque supposé lié au vote par correspondance. Selon lui, cela favoriserait les fraudes. Les Etats-Unis, l’un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, les votes par correspondance s’annonce donc extrêmement important pour ce scrutin. Trump au contraire, encourage fortement à se rendre aux bureaux de vote et “à surveiller le scrutin très attentivement”.

Un débat très critiquée par la presse américaine et sur les réseaux sociaux

La majorité des journaux américains tel que le New York Times ou encore POLITICO qualifient ce débat de de foncièrement chaotique et dominé par les attaques personnelles. Par ailleurs sur les réseaux sociaux, les internautes réagissent vivement au débat.

Après le débat, la joute verbale entre Trump et Biden continue cette fois-ci via les réseaux sociaux sur Twitter.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneActualitéFormule 1Sport

F1 : Lewis Hamilton détrône Michael Schumacher

À la uneInternationalSport

[INTERVIEW] Mick Foley se confie avant Hell in a Cell 2020

À la uneActualitéMédias

Tout compte fait : Pourquoi changer nos habitudes en vacances.

À la uneActualitéSéries Tv

Scenes From a Marriage : Jessica Chastain remplace Michelle Williams

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux