À la uneActualitéFrancePolitique

Présidentielles 2022 : 5 justifications entendues par les perdants du premier tour.

Dimanche dernier s’est tenu le premier tour des élections présidentielles. Deux candidats ont triomphé de ce premier scrutin tandis que les autres ont dû essuyer leur défaite. Retour sur les justifications des candidats perdants. 

Jean-Luc Mélenchon 

Le candidat LFi, arrivé en troisième position du podium (21,95%) et dont les résultats sont proches de ceux de Marine Le Pen, accuse le coup. Au-delà de la déception, Jean-Luc Mélenchon remet en question tout le principe des élections démocratiques actuellesCar le tableau, le tableau que vous avez sous les yeux, tel qu’il a été voulu non de notre fait, ni même du fait du peuple français, mais des institutions de la Cinquième République et de cet étrange système de tirage au sort qui aboutit à vous demander de choisir entre deux maux dont vous vous sentez à la fois qu’ils sont terribles pour vous-mêmes et qu’ils ne sont pas de même nature.“

Eric Zemmour 

Le candidat du parti “Reconquête” a obtenu 7,05% des suffrages. Lors de son discours d’hier soir, devant ses électeurs, Eric Zemmour a énoncé les différentes raisons probable de sa défaite  : “Je n’ai pas su convaincre assez de nos compatriotes {…} peut-être en raison de l’absence de campagne et de débat, peut-être en raison du traitement qui nous a été réservé, de la situation internationale et peut-être aussi, simplement, par ma faute” À cette dernière phrase, ses électeurs ont rétorqué un “non” général. 

Valérie Pécresse 

Le parti ancestral de la droite républicaine essuie le plus faible score de son histoire (4,78%). La candidate  Valérie Pécresse s’est exprimée après l’annonce des résultats : “Ce soir le réflexe du vote utile a joué à plein et le peuple de France a voté et son verdict s’impose à nous, ce résultat est évidemment une déception personnelle et collective. J’assume en responsabilité, toute ma part dans cette défaite”

Yannick Jadot 

Le candidat écologiste Yannick Jadot a recueilli 4,63% des voix. Il s’exprimait hier soir devant ses électeurs et déplorait le fait que l’écologie n’ait pas pris plus de place dans la campagne présidentielle “c’est peu dire pourtant que ces enjeux vitaux, vitaux pour notre pays, vitaux pour nous et nos enfants, ont été largement ignorées dans cette campagne confisquée, nous en tireront toutes les leçons. » Par la suite, le candidat a annoncé que le combat continuait et que les enjeux écologiques devraient maintenant se jouer aux législatives, pour ce faire il en appelle à la générosité de ses électeurs “L’écologie a besoin, dès ce soir, de votre soutien financier pour poursuivre ses indispensables combats. Je vous invite à vous rendre sur le site “soutenir l’écologie.fr pour faire un don”. 

Jean Lassalle 

Le candidat du parti « Résistons !”qui a obtenu un score surprenant de 3,13% a pris la parole hier soir, dans la lignée de sa campagne, il accuse les médias : “Il n’y avait absolument pas moyen de dire un mot dans les médias qui théoriquement seraient fait pour ça” “Je regrette mais les grandes fortunes n’ont rien à faire à la tête des grands médias français”. 

À lire aussi : “C’est pas loin, hein ? Faites mieux, merci” : un discours d’adieu pour Mélenchon ?

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéPop & GeekSéries Tv

On a vu pour vous ... Peacemaker, le super-anti-héros déjanté de "The Suicide Squad"

À la uneSéries Tv

Demain nous appartient : que va-t-il se passer pour la reprise de la série ?

À la uneFootSport

Est-ce que le PSG va quitter le Parc des Princes ?

À la uneFranceSanté

Covid 19 : le retour du masque dans les transports en commun ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux