Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéFranceNon classé

Quand Anne Hidalgo dépense 224 580 euros pour un rapport de 14 pages

La maire de Paris veut que les rues de la capitale soient propres. C’est même l’une de ses priorités pour la fin de son mandat. Elle n’a donc pas hésité à y mettre le prix.

Dans l’édition du mercredi 31 janvier du Canard Enchaîné, on apprend qu’Anne Hidalgo a dépensé 224 580 euros pour un rapport de 14 pages (soit 16 000 la page) sur la propreté des rues de Paris.

La maire socialiste a convoqué 7 commissions de 15 parisiens, pour les faire réfléchir sur l’état de la ville. Les 105 personnes ont couché leurs réflexions sur papier.

A lire aussi : Plus de métro pour sauver les nuits parisiennes, le vœu d’Hidalgo

Les 224 580 euros ont été versés à l’Ifop et à l’agence de communication Planète publique qui avaient organisé, en automne dernier, les commissions.

Ce chiffre proviendrait d’un rapport d’une mission du Conseil de Paris, présidée par une élue d’opposition.

Le Canard Enchaîné n’a pas résisté à l’envie de publier un extrait du rapport : « La perception de la propreté à Paris se fonde en négatif sur des constats relatifs à la malpropreté ». Comprendra qui pourra.

Dans les grandes lignes de son plan propreté présenté en mars 2017, Anne Hidalgo avait dit vouloir plus impliquer les habitants de la ville. Elle s’était montrée favorable à l’organisation de conférences citoyennes pour faire émerger de « belles propositions » pour rendre la ville plus propre. C’est désormais chose faite.

Related posts
Non classé

There is a variety inside data job salaries, however zooming out, this is the beginning of a long-term pattern.

Non classé

There is a variety inside data job salaries, however zooming out, this is the beginning of a long-term pattern.

À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux