À la uneActualitéEconomieFrance

Quand Hollande chante la sérénade aux investisseurs

Lundi 17 Février, le Président Hollande a déroulé le tapis rouge à une trentaine d’investisseurs lors du Conseil Stratégique de l’Attractivité. Loin du discours du Bourget du 22 Janvier 2012, où le monde de la finance était l’ennemi juré du futur président, en 2014 Hollande poursuit son virage libéral.

Les 3 défis selon François Hollande

Lors de sa conférence de presse, François Hollande a mis l’accent sur l’attractivité de la France qui accueille des géants mondiaux tels que Nestlé, General Electric. François Hollande a établi 3 points selon lesquels la France doit miser pour devenir un territoire davantage attractif.

  • Attirer davantage de capitaux étrangers

En effet la France n’attire que 10% d’investissements étrangers, ce qui reste très faible. En clair, François Hollande envoie un signal aux pays émergents qui sont des acteurs importants dans la croissance mondiale. Le Président s’est fixé comme objectif de renverser la tendance d’ici la fin de son mandat.

  • Une attractivité au-delà de Paris

4e au classement des capitales les plus attractives au monde, Paris a accueilli 93 % d’investissements. Pourtant certaines régions françaises sont désertes. L’exemple de l’Est de la France illustre à la perfection cette France laissée à l’abandon, très loin de l’âge d’or sidérurgique.

  • Innover

C’est le grand défi du quinquennat Hollande. La France souhaite davantage attirer les activités d’innovations et de recherche. Le géant Rakuten a ouvert récemment un centre de recherche et développement à Paris. Le Président Hollande n’a cessé d’annoncer l’ouverture d’autres centres de recherches par Samsung ou encore Rambuste.

Le bilan morose des investissements étrangers en France

Ce n’est pas pour rien que le chef de l’État a jeté des fleurs aux investisseurs étrangers. En effet les IDE en France se sont littéralement effondrés. La France n’a accueilli en 2013 que 4.1 milliards d’euros, soit un recul de 77 %. Alors que les Etats-Unis ou même la Belgique voient leurs IDE remonter, la France dresse un triste bilan.

Les investisseurs étrangers à la sortie de la conférence n’ont pas cachés à la fois leur optimisme et leur scepticisme attendant impatiemment le passage de la parole aux actes concrets.

Dans le prolongement de son pacte de responsabilité, le Président Hollande continue d’adopter un virage social-démocrate, une vision économique plus libérale. Tout comme pour le pacte de responsabilité, François Hollande est attendu sur ses actes. Le Président confient a affirmé qu’il n’avait peur de rien mais le coût du travail en France reste une barrière en travers du chemin des entreprises étrangères.

Photo : Reuters

Hermance Fotchine

About author

Informer, décrypter, divertir
    Related posts
    À la uneFranceReportages

    Une nouvelle manifestation « Paris pour la liberté »

    À la uneEmissionsLes Prolongations

    Les Prolongations avec Thomas Dasquet #75

    À la uneSéries Tv

    Game Of Thrones : le classement "évidemment" objectif des 8 saisons

    À la uneActualité

    L’actrice Helen McCrory est décédée à 52 ans

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux