À la uneActualitéCinémaCultureSociété

Quatre nouvelles accusations d’agressions sexuelles contre Bryan Singer

Dans une enquête du journal The Pacific, quatre hommes affirment avoir été agressés sexuellement et violés par Bryan Singer alors qu’ils étaient encore mineurs.

Pour rappel, en novembre 2017, alors que le tournage du film Bohemian Rhapsody bat son plein, une plainte à l’encontre du réalisateur est déposée par Cesar Sanchez-Guzman pour un viol supposé survenu au cours d’une fête sur un yacht en 2003. Cette allégation s’ajoutait à celle de l’acteur Michael Egan qui attestait en 2014 avoir subi un traitement similaire de la part de Singer quinze ans plus tôt.

Les accusations de viols sur mineurs commencent à s’accumuler pour celui à qui l’on doit notamment Usual Uspects et plusieurs volets de la saga X-Men… L’enquête de The Pacific fait part de quatre possibles cas supplémentaires. Trois jeunes hommes ont désiré garder leur anonymat mais pas Victor Valdovinos. Ce dernier accuse Bryan Singer de lui avoir touché les parties génitales au cours d’un tournage dans son école. Il dévoile de nombreux détails sur les événements qui remonteraient à 1997. Il était en cinquième et n’avait que 13 ans au moment des faits.

Des toilettes comme lieu de rencontre

Valdovinos raconte avoir participé au tournage d’Un Élève doué, le premier long-métrage de Bryan Singer en tant que figurant. De base, il n’est pas mêlé au projet et découvre par hasard que le film est tourné dans son collège. Un jour, en fin d’après-midi, Victor se rend dans les toilettes de l’établissement après avoir terminé son entraînement de basket-ball. Alors qu’il est installé devant un urinoir, il ressent la présence de quelqu’un derrière lui. Il s’agit de Bryan Singer. Le réalisateur le trouve séduisant et lui demande si sa journée de demain est libre pour que le jeune garçon puisse venir tourner une scène dans des vestiaires avec d’autres collégiens.

Victor Valdovinos se retrouve bel et bien sur le plateau le lendemain. On demande à tous les jeunes figurants de se dénuder et de porter une simple serviette autour de la taille pour pouvoir commencer à filmer la scène qui se déroule dans les douches des vestiaires. Victor décide de tout arrêter mais Bryan Singer arrive à temps et prend le garçon à part. Il le rassure, lui explique que le tournage de cette scène se termine à la fin de la journée et qu’il n’y a pas à s’inquiéter. Les heures passent, le tournage de la scène est bouclé.

Un passage à l’acte à l’abri des regards

Singer revient voir Victor et lui demande si tout va bien, s’il n’a besoin de rien… Aux mots, le metteur en scène ajoute les gestes. Il touche à plusieurs reprises le torse du jeune collégien et finit par glisser sa main sous sa serviette. Il se saisit de ses parties génitales et commencent à le masturber. “Il l’a fait en souriant” déclare Valdovinos.

À la sortie du film, Victor – qui ne souhaite pas le voir – apprend qu’il n’apparaît même pas dans le montage final et que sa scène a été supprimée. Des plaintes avaient été portées par certains figurants présents ce jour-là, en raison du déshabillage qui leur avait été imposé sur le plateau. Ce qui explique sûrement la suppression de cette fameuse scène des douches du film.

L’enquête de The Pacific fait aussi mention des répercussions psychologiques de ces événements sur Victor Valdovinos et les autres hommes accusant Bryan Singer. À ce jour, le réalisateur et son avocat, Andrew B. Brettler, nient toujours en bloc la véracité de ces accusations.

Related posts
À la uneActualitéInternational

C'est quoi le nouveau réseau des conservateurs américains "Parler" ?

À la uneActualitéBrèves

Jada Pinkett avoue son aventure avec le rappeur August Alsina

À la uneBrèvesSéries Tv

HBO arrête sa série Run après 1 saison

À la uneActualitéFrance

Ce samedi 11 juillet l'état d'urgence prend fin

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux