À la uneFranceSociété

Quelles sont les fournitures scolaires qui ont augmenté cette année ?

Cet été, La hausse des couts des matières premières et de l’énergie a provoqué une flambée du prix des fournitures scolaires, qui a augmenté de 4,25% depuis l’année dernière. La papeterie et les articles de sport sont les produits les plus touchés.

C’est une nouvelle problématique à laquelle la population, et notamment les parents d’élèves, vont devoir faire face. Les conséquences de la crise sanitaire et de la guerre en Ukraine se font désormais également ressentir dans le prix des fournitures scolaires, qui ont subi une hausse sans précédent entre l’été 2021 et 2022.

La papeterie et les articles de sport sont les articles les plus touchés

Le budget moyen accordé aux fournitures pour la rentrée d’un élève de sixième s’élève cet été à 208,12 euros alors qu’il n’était que de 199,64 euros en 2021. Les articles à base de papier, qui sont aussi les produits les plus achetés, sont les plus touchés par cette hausse des prix. « On n’a jamais connu une telle hausse des prix entre deux rentrées », affirme le président de Clairefontaine, Guillaume Nusse, auprès de nos confrères du Figaro.

Cette situation s’explique par la terrible inflation qui touche la pâte à papier, dont le prix a bondi de 70% en un an. Résultat, divers articles essentiels ont vu leur prix augmenter, avec des hausses allant de +25% à +60% sur divers produits à base de papier dans les magasins de grande distribution tels que Leclerc ou Carrefour. Les articles de sport ont également subi une forte inflation (+14,98% par rapport à 2021) et même certains autres articles incontournables, tels que les règles, stylos, calculatrices et trousses enregistrent une augmentation moyenne de 2,69% sur leurs prix.

YouTube video

« Depuis janvier, nous avons subi trois hausses des prix successives »

Pour faire face à cette situation, les distributeurs comme les acheteurs essayent de trouver des solutions. Les entreprises multiplient dès qu’elles le peuvent les remises et lots de produits pour réduire au maximum la facture des consommateurs, et notamment celle des détenteurs de carte de fidélité. Les distributeurs quant à eux, essayent de limiter au mieux cette inflation, quitte à réduire leur marge. C’est notamment le cas des papeteries traditionnelles. « Depuis janvier, nous avons subi trois hausses des prix successives. Malgré tout, concernant les articles scolaires, on a bloqué nos tarifs dans le cadre de nos partenariats avec des écoles privées », affirme Catherine Bouder, responsable à la papeterie Tonnerre à Lorient.

Ainsi, les consommateurs sont davantage amenés à se tourner vers le marché de l’occasion via des sites web tels que Lebon coin ou via des points de collecte solidaire comme La Croix-Rouge ou Emmaüs. Par ailleurs, certaines associations de parents d’élèves proposent des commandes groupées de fournitures scolaires afin de réduire au maximum les factures individuelles.

A lire aussi : Des fournitures scolaires gratuites en 2023 ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Fausse Voix, fausse maison,... les rebondissements incroyables de Secret Story

À la uneSanté

C'est quoi le Parvovirus dont on recense de plus en plus de cas graves ?

À la uneMédias

Koh-Lanta renouvelée pour deux saisons supplémentaires

À la uneSéries Tv

Plus belle la vie : pourquoi tout le monde va douter de Kilian ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux