À la uneEnvironnementInternational

Quels sont les 5 volcans les plus dangereux de la planète ?

Avec l’explosion d’un volcan sous-marin dans l’archipel des îles Tonga, le monde s’est rappelé de la puissance et de la dangerosité de ceux-ci. Pour cette raison, nous souhaitions vous expliquer quels étaient les cinq volcans les plus dangereux de la planète.

L’éruption du volcan Hunga Tonga-Hunga Ha’apai, situé dans le royaume Tonga, à l’est de l’Australie et à l’ouest de la Polynésie française, a été, selon les experts de la NASA, supérieure à cent fois la puissance de la bombe atomique larguée à Hiroshima en 1945. L’évènement a créé une catastrophe humanitaire et c’est pour cette raison que de nombreux pays sont actuellement en train d’envoyer de l’aide.

Il est difficile de classer les volcans les plus dangereux de leur planète car les scientifiques ne se sont pas mis d’accord pour établir une liste numérotée. Cependant, il est possible d’évaluer leur dangerosité en fonction de plusieurs facteurs tels que leur fréquence d’éruption, le nombre de personnes en dangers, leur historique mais aussi par leur type d’éruption. En effet, il est possible de classer ces dernières en différentes catégories. Ainsi, il existe les volcans effusifs qui se caractérisent par des coulées de lave depuis le cratère mais aussi les volcans explosifs, qui, comme leurs noms l’indiquent, provoquent une explosion et envoient par conséquence des projectiles de lave. Lançons nous donc dans ce classement des volcans les plus dangereux de la planète.

Le Pinatubo, Philippines

Le Pinatubo est un volcan situé dans l’archipel des Philippines, sur l’île de Luçon, et pourrait être assimilé à l’expression « méfie toi de l’eau qui dort ». En effet, bien que l’eau est ici remplacée par la lave, le Pinatubo était un volcan endormi depuis plus de cinq siècles quand il entra en éruption en 1991. Le 9 juin de cette année, ce strato-volcan a eu un impact planétaire, littéralement. Son explosion est considéré comme l’une des plus puissantes du XXe siècle et a causé la mort de plus de 800 individus, sans compter les dégâts matériels. Ses cendres se sont retrouvées à plus de 40 kilomètres d’altitude et son éruption a causé un refroidissement de la planète sur plusieurs mois selon de nombreux experts. C’est donc pour cette raison qu’il est considéré comme l’un des volcans les plus dangereux de la planète.

Le Vésuve, Italie

Il est peut-être le volcan le plus connu de la planète. Son éruption est l’une des plus grandes tragédies naturelles qu’a connu l’humanité. En l’an 79, le Volcan est entré en éruption et a causé des pertes qui sont estimées entre 15 et 30 000 individus. Cette explosion a littéralement figé dans le temps les cités de Pompéi et d’Herculanum et leurs habitants. Sa dernière éruption est plutôt récente puisqu’elle eut lieu en 1944, par ailleurs, il s’agit de la dernière éruption continentale en Europe. Les scientifiques craignent une nouvelle catastrophe et si cela devait arriver, plus de quatre millions de personnes habitants dans la baie de Naples seraient en grand danger.

Nyiragongo, République Démocratique du Congo

Direction l’Afrique, et plus précisément la République Démocratique du Congo, pour découvrir ce nouveau volcan. Nyiragongo signifie « celui qui fume ». A plus de 3400 mètres d’altitude, ce volcan est entré en éruption très récemment, en mai 2021. Si « peu » de victimes sont à dénombrer (on en compte une trentaine), le million et demi d’habitants bordant le volcan vivent toujours sous la menace d’une grande éruption. Pour cause, le Nyiragongo possède une lave très fluide, située dans un lac qui est presque constamment rempli et pouvant déverser sur les bords du volcan des fluides à près de 100 km/h. En 2002, une éruption avait causé plus d’une centaine de morts et fit déplacer des milliers d’individus.

Mérapi, Indonésie

Le Mérapi est l’un des volcans les plus dangereux de la planète et l’Indonésie en a fait les frais en 2010. A cette époque, ce sont plus de 300 personnes qui ont perdu la vie et des centaines de milliers d’individus ont été déplacées. Depuis plus de cinq siècle, ce sont près de 50 éruptions qui ont été dénombrées. La plus mortelle est celle de 1930, elle avait alors causé la mort de 1300 personnes. Perché à 2900 mètres d’altitude, ce volcan est donc fortement surveillé, surtout que celui ci surplombe une zone très peuplée, comprenant entre autre la ville de Yogyakarta.

Yellowstone, Etats-Unis

C’est l’un des parcs les plus attractifs des Etats-Unis. Pour cause, ses geysers rentrant régulièrement en éruption et ses lacs aux couleurs magnifiques. Si ces geysers ne représentent de risque, à condition de ne pas trop s’en approcher, ce qui se cache en dessous pourrait-être la cause d’une catastrophe sans-précédent. En effet, Yellowstone abrite ce que l’on appelle un « supervolcan ». Les scientifiques ne se sont pas tous mis d’accord sur ce terme mais il désigne en soit un type d’éruption de niveau 8 sur l’échelle d’Indice d’Explosivité Volcanique (IEV), soit le maximum. Les scientifiques ne peuvent pas prévoir la date d’un réveil de Yellowstone, qui contrairement à de nombreux autres supervolcans, est simplement endormi. Ce dont ils sont sûrs, c’est qu’une telle explosion pourrait causer la mort de millions de personnes et mettre l’humanité en grande difficulté, si ce n’est y mettre fin en raison des dérèglements que cela impliquerait. Pour exemple, la disparition des dinosaures avait été causée, en plus de la météorite, par l’explosion de supervolcans.

A lire aussi : L’urgence climatique est plus que jamais un problème public

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCultureMédias

Tu te souviens… du Morning Live ?

À la uneCulturePop & Geek

Tu te souviens … de la Game Boy ?

ActualitéFemmesInternationalReportages

6 femmes qui ont marqué le photojournalisme

À la uneFrancePolitique

Qui est Pap Ndiaye, le nouveau ministre de l'Éducation nationale ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux