À la uneInternationalSanté

Qu’est que le Chapare, le virus mortel qui inquiète les scientifiques ?

Le Chapare, le virus mortel qui inquiète les scientifiques

Des scientifiques ont alerté sur la dangerosité du Chapare qui a fait de nouvelles victimes l’an dernier

Après une première apparition en 2004 dans la région de Chapare en Bolivie, le virus du même nom a refait surface. Le Chapare, dont les symptômes s’apparentent à ceux causés par Ebola, aurait infecté plusieurs personnes de l’hôpital de La Paz en 2019. Les victimes ont été prises en charge par l’hôpital pour une fièvre hémorragique. Par la suite, elles auraient contaminé cinq membres du personnel soignant. Le virus a fait trois victimes. Mais la première transmission interhumaine inquiète les scientifiques.

Une transmission via les fluides

Lors d’un congrès virtuel de l’American Society of Tropical Medicine and Hygiene, les scientifiques ont alerté sur sa dangerosité. Ils indiquent aussi que peu d’informations sont connues sur le mode de transmission du virus. De plus, la maladie, peu connue, peut être confondue avec d’autres infections. Les personnes ayant contracté le virus peuvent être prises de fièvres, de douleurs abdominales, de vomissements et de saignements de gencives.

Selon les premières constatations, les fluides biologiques – salive, urine, sang, sperme – sont les vecteurs de transmission du Chapare. De plus, il semblerait que des chercheurs aient trouvé le réservoir naturel potentiel du virus : les rats pygmées de rizière. Cependant, pour l’heure, aucun traitement n’existe contre ce virus.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneFranceSociété

Envoyé Spécial : les mordus du pain et la vie étudiante

À la uneActualitéInternational

USA : Les grandes dates de la présidence Trump

À la uneSéries Tv

Le reboot de la série espagnole L'internat arrive le 18 février sur Amazon

À la uneActualitéCultureLittérature

La première librairie pour personnes malvoyantes ouvre à Paris

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux