Santé

Questionnaires en ligne : L’AP-HP est en train de faire du patient un acteur de la recherche. Pourquoi toutes les entreprises devraient-elles s’inspirer de ce modèle ?

Depuis le mois de janvier 2018, l’AP-HP (Assistance publique – hôpitaux de Paris) a lancé une plateforme sur laquelle plus de 29 000 patients volontaires peuvent répondre à des questionnaires en ligne et sont ainsi transformés en véritables acteurs de la recherche médicale. Un modèle de développement audacieux pour un service public et dont toutes les entreprises privées devraient s’inspirer.

Inclure le patient dans la recherche

La plateforme développée par l’AP-HP est un modèle du genre parce qu’elle intègre pleinement les patients volontaires à la démarche. Résultat, elle permet d’obtenir des informations précieuses sur des éléments auxquels les chercheurs n’auraient pas forcément pensé par eux-mêmes. Mieux encore, le tout est facile à utiliser et à programmer grâce aux technologies récentes qui permettent de créer des questionnaires en ligne facilement.

 

Si les entreprises ont tout intérêt à s’inspirer de ce modèle, c’est pour faciliter leur développement et en réduire les risques. Il suffit de voir ici la multitude de services facilement accessibles qui permettent de réaliser des questionnaires en ligne pour se rendre compte que les gains d’une telle démarche sont immenses.

Réduire les risques et augmenter l’efficacité

Si l’AP-HP a développé cette plateforme, c’est pour permettre à la recherche médicale d’avancer plus rapidement et d’échapper à de nombreux écueils, notamment les biais que peuvent produire les points de vue restreints en nombre et en expérience des experts. Dans le monde de l’entreprise, c’est pareil. Un entrepreneur ne peut jamais avoir une vision globale d’un marché, d’un produit ou d’un phénomène.

 

La collecte et l’analyse de données volontairement communiquées par un nombre de participants suffisamment important permet alors d’obtenir une vue d’ensemble d’une situation particulière. Ainsi, l’entreprise, comme l’institut de recherche, gagne en efficacité et économise un temps précieux en déterminant longtemps à l’avance les objectifs à atteindre et la route à suivre.

L’avènement du client-expert

L’AP-HP a également laissé de la place dans sa plateforme pour permettre l’émergence de ce qu’elle a baptisé le « patient expert ». C’est-à-dire que l’expérience du milieu médical que certains patients sont obligés d’avoir à cause d’une longue maladie devient une autre forme d’expertise. Ainsi, certains patients ont pu proposer des idées d’études médicales, et même cosigner des recherches.

 

En anglais, on appelle cela le « crowd-sourcing ». Globalement, cela équivaut à utiliser l’expertise de ses clients à travers des questionnaires ou d’autres interactions pour résoudre un problème ou trouver une réponse. C’est extrêmement efficace dans le développement d’une entreprise pour explorer des directions auxquelles personne n’aurait pensé.

Related posts
À la uneActualitéSanté

La Dépakine, un médicament au goût de poison

À la uneActualitéBrèvesFranceSanté

Le cas suspect de coronavirus à Bordeaux est confirmé ainsi qu'un autre à Paris

À la uneActualitéSanté

Le coronavirus de Wuhan un danger bien réel ?

À la uneFemmesHommesNumériqueSanté

"Je suis un ancien porn addict"

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux