À la uneActualitéInternationalsociétéSociétéWorld

Qui est Abiy Ahmed Ali, lauréat du prix Nobel de la paix 2019 ?

Abiy Ahmed, Premier ministre de l’Ethiopie, a reçu le prix Nobel de la paix le 11 octobre dernier. Si les médias occidentaux misaient plutôt sur Jacinda Ardern ou Greta Thunberg, le comité a quant à lui plutôt penché pour le nouveau premier ministre éthiopien. Quelles sont les raisons de ce choix?

Un démocrate affirmé

Abiy Ahmed est né de l’union mère ahmara et d’un père oromo. Ces deux ethnies éthiopiennes compte pour près de 60% de la population du pays. Il partira en Angleterre pour ses études et sortira diplômé de l’Université de Greenwich près de Londres. Puis en 1990 à 24 ans, il rejoint la lutte armée cherchant à renverser la dictature miliaire. Après la chute du régime en 1991, il s’engage dans l’armée éthiopienne, il sera notamment déployé au Rwanda en 1995. Il quittera finalement l’armée avec un grade de lieutenant-colonel pour se lancer en politique en 2010.

Il fait parti de l’Organisation démocratique des peuples Oromo (OPDO), il s’agit d’un parti politique ethnique de gauche socialiste. En 2015, ses décorations militaires lui facilitent l’obtention d’une place de ministre des sciences et des technologies. Après avoir quitté le gouvernement en 2016, il devient président de l’OPDO en 2018. Cette élection à la tête de son parti le catapultera à la tête du pays suite à la démission de Haile Mariam Dessalegn. Il est d’ailleurs le premier Oromo à diriger le pays.

En tant que Premier Ministre, sa première décision sera d’avoir une équipe gouvernementale avec autant d’hommes que de femmes. Il décide par la suite de continuer la politique de libération des prisonniers politiques commencer par le précédent gouvernement. Puis il décidera d’entamer le processus de paix entre l’Érythrée et l’Ethiopie.

La guerre entre l’Érythrée et l’Ethiopie

Ce conflit remonte à l’indépendance de l’Érythrée en 1993, une guerre civile avait permis à la population érythréenne d’obtenir un référendum d’auto-détermination. Après une courte période de paix entre les deux pays, des tensions commencent à réapparaître autour de plusieurs régions frontalières contestées. Puis, le 6 mai 1998, des échanges de coups de feu ont lieu dans la région de Badme au Nord de l’Ethiopie. S’en suit une escalade de violence avec plus de 70 000 morts qui s’arrêtera le 18 juin 2000 par les accords d’Alger. Néanmoins les deux pays vont laisser leurs troupes de part et d’autre de la frontière dans la peur d’une attaque ennemie. Cette situation durera 18 ans.

C’est là, qu’Abiy Ahmed rentre en jeu, durant le passage d’une délégation érythréenne. La Premier ministre décide de proposer un accord de paix permanente entre les deux pays, ainsi que la réouverture de la frontière. Le président de l’Érythrée acceptera cet accord et les deux pays le signeront à Asmara le 9 juillet 2018.

Attention à l’emballement

C’est donc cet élan pour la paix que le comité Nobel cherche à récompenser. Même si pour certains observateurs, il s’agit d’une récompense qui arrive bien trop tôt dans le processus de paix. En effet, le comité Nobel a déjà fait cette erreur par le passé. Notamment en 1994, le prix avait été partagé entre deux politiques israéliens et un palestinien pour avoir réconcilier les deux camps. Pourtant la situation ne s’est pas du tout améliorer sur le long terme. Par la suite, sur les trois lauréats, un seul a eu une mort naturelle, les deux autres furent assassinés.

Il faudra donc qu’Abiy Ahmed continue ses efforts pour espérer conserver une paix durable.

About author

Etudiant en Information-Communication et en LLCE Anglais à l'Université Rennes 2.
Related posts
À la uneActualitéFranceSociété

Zoo d'Amnéville : une pétition réclame la fermeture du site

À la uneActualitéFranceNon classéSociété

Retraites: Décryptage de l'annonce attendue de Édouard Philippe

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Candy, un dessin animé escamoté par une polémique | La loi des séries #346

À la uneActualitéBrèvesNon classé

Greta Thunberg, personnalité de l’année selon le magazine Time

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux