À la uneFrancePolitique

Qui est Raphaëlle Rosa, la plus jeune candidate aux législatives

Alors que le baccalauréat approche à grand pas, Raphaëlle Rosa, tout juste 18 ans, est candidate aux législatives dans la 8ème circonscription de la Moselle. Portrait de la plus jeune candidate aux législatives 2022.

J-5 avant le bac de philosophie… mais pour elle, c’est surtout J-2 avant l’élection législative. Raphaëlle Rosa, 18 ans, habitante et lycéenne à Hayange, est la plus jeune candidate aux élections législatives. Encartée au parti Les Républicains depuis ses 16 ans, la jeune femme n’en est pourtant pas à sa première en politique. A 13 ans, elle prenait déjà fait et cause pour la campagne de François Fillon, qui prend l’eau.

L’affiche de la candidature de Raphaëlle Rosa

Enfance et éducation politique

Raphaëlle Rosa a toujours grandi dans un environnement politique. Son père, Robert Rosa, témoigne : « [Ma fille] a baigné dans un environnement où il y a du débat. » Etonnamment, sa famille est plutôt à gauche. C’est elle-même qui le dit. Sa famille ne s’en formalise pas pour autant et son père est même fier d’elle. Depuis son adolescence, la jeune femme a pour modèle de figure de la droite française : Jacques Chirac et Rachida Dati, dont elle a reçu le soutien. Dans son programme, Raphaëlle Rosa se dit ouvertement Gaulliste et conservatrice.

La campagne et le programme de Raphaëlle Rosa

Dimanche, au premier tour, elle fera face à sept autres candidats, dont le porte-parole du Rassemblement National Christian Jacobelli. Parmi ses envies, elle veut faire face à la gauche et « laisser place à la croissance économique ». Elle essaye de porter un « renouveau démocratique » pour ramener les jeunes aux urnes. C’est d’ailleurs sa seule proposition : intégrer les jeunes dans la vie politique, par le biais des conseils municipaux principalement. Pour faire campagne, l’élève de terminale l’avoue : « Je ne vais plus énormément au lycée. » Elle peut compter sur un entourage compréhensif : parents, lycée et enseignants ne l’empêchent pas de mener sa campagne. Déplacements dans la circonscription, porte à porte, collage d’affiches, boitage, tractage… « c’est la dernière ligne droite, il faut tout donner ! »

Encouragements et critiques

Raphaëlle Rosa ne manque pas de soutien. Les jeunes militants de sa zone, de toute horizon politique, salue son aventure et ses initiatives. Plus qu’une adversaire politique, ils y voient là une porte ouverte au retour des jeunes dans les bureaux de vote. Les candidats de la circonscription sont partagés. Céline Léger, candidate investie par NUPES, reconnait le courage de la jeune femme. Laurent Jacobelli, candidat RN est lui bien plus ferme : « Ils ont mis une candidate pour faire la parité et pour avoir le financement. Ils ne pensent pas une seconde conquérir cette circonscription ». Certains accusent aussi le parti de récupérer l’image de la lycéenne. Qu’importe les résultats, la jeune candidate ne fera pas campagne au second tour. Mercredi, elle passera son épreuve de baccalauréat de philosophie. L’occasion d’un retour à la réalité pour celle dont la carrière politique ne fait que commencer.

crédit Une

A lire aussi : Majorité absolue pas acquise ? Quels sont les cas de figure ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette 2ème soirée des Battles ?

À la uneMédias

The Voice : est-ce que Vernis Rouge faisait déjà le buzz quand elle a été éliminée ?

À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

À la uneSéries Tv

Mallaury Nataf : "J'ai passé 6 ans dans la rue" (Le miel et les abeilles)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux