ActualitéHistoireInternational

Qui étaient Charles Ier et Charles II, les deux précédents rois à porter le nom « Charles » ?

Alors que Charles Windsor, ancien prince de Galles et fils de la reine, a été proclamé roi sous le nom de Charles III ce samedi 10 septembre, ce dernier été précédé par deux autres rois qui ont également porté ce même nom. Mais qui étaient-ils ?

Charles Ier : le roi maudit

Petit-fils de Marie Stuart et fils de Jacques Ier, Charles Ier accède au trône en 1625 à l’âge de 25 ans et gère les affaires du royaume d’Angleterre, d’Écosse et d’Irlande d’une main de fer. Convaincu de posséder un pouvoir de droit divin, il règne de manière autoritaire. Le règne du monarque est marqué par une féroce bataille avec le Parlement, opposé à la levée de nouveaux impôts qu’il souhaitait mettre en œuvre pour financer des guerres dans les colonies anglaises. Autre impair: il fâche l’Église d’Angleterre en épousant une catholique, Henriette-Marie de France. La bataille de pouvoir s’envenime et provoque finalement une guerre civile en 1642.

Vaincu en 1645, Charles refuse de céder aux demandes de monarchie constitutionnelle. Il s’enfuit d’Angleterre et s’allie avec l’Écosse provoquant une seconde guerre civile, avant d’être fait à nouveau prisonnier quatre ans plus tard. Il est jugé et condamné à mort pour haute trahison. Conduit au palais de Whitehall, Charles Ier est mené à l’échafaud le 30 janvier 1649.

Fait légendaire, certains spectateurs auraient trempé leurs mouchoirs dans son sang. À peine le roi décapité, la monarchie est abolie et l’Angleterre devient une république dirigée par Oliver Cromwell, militaire et homme politique à la tête de l’opposition.

Charles II, l’autre Charles

Pendant le conflit dans lequel était empêtré son père, Charles II est réfugié à La Haye aux Pays-Bas, après avoir combattu auprès de ce dernier. Alors que l’Angleterre devient une République, l’Écosse fait le choix de conserver le roi Charles II. Il est proclamé roi en Écosse en janvier 1651 et prend de nouveau les armes pour contrer une invasion des forces républicaines anglaises. Il subit une nouvelle défaite lors de la bataille de Worcester, dans le centre de l’Angleterre. Mais Charles réussit à ne pas être capturer et se cache pendant plusieurs semaines avant de s’enfuir en France.

La mort d’Oliver Cromwell en 1658 permet aux Stuart (la famille royale) de revenir au premier plan: alors que le royaume est en crise, Charles est appelé à revenir et à monter sur le trône en 1660. Il a alors trente ans.

Le nouveau monarque est, contrairement à son père, un roi populaire qui réussit à rétablir un certain équilibre dans son pays. Charles II fait tout de même face à deux crises majeures : la peste noire de 1665 et le grand incendie de Londres un an plus tard. Mais la méfiance s’installe à nouveau avec le Parlement qui vote en 1679 l’Habeas Corpus Act protégeant la liberté individuelle des Anglais face à l’arbitraire royal.

En fin de règne, le roi Charles II dissout le Parlement et n’en réforme pas jusqu’à la fin de son règne. À sa mort en février 1685, après une attaque à l’âge de 54 ans, c’est son frère, Jacques II, qui lui succède sous le nom de Jacques II d’Angleterre et d’Irlande et Jacques VII d’Écosse.

À lire aussi : La reine du Royaume-Uni Elizabeth II est décédée

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Une société chinoise nomme un robot comme PDG

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Hartley cœur à vif, nouvelle version de la série des années 90

ActualitéFranceSociété

5 éléments pour comprendre … l’affaire Péchier 

ActualitéFranceSociété

Quelles sont les 5 meilleures villes étudiantes de France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux