À la uneMusique

Qui était Sinéad O’Connor disparue à 56 ans ?

Sinéad O’Connor, chanteuse irlandaise, est décédée à Londres le 26 juillet 2023 à l’âge de 56 ans. 

La chanteuse irlandaise Sinéad O’Connor est décédée à Londres le 26 juillet 2023 à l’âge de 56 ans. L’annonce a été faite par sa famille à travers un communiqué. Nous pouvons lire « C’est avec une grande tristesse que nous annonçons la disparition de notre Sinead adorée. Sa famille et ses amis sont dévastés et demandent le respect de leur vie privée dans ces moments difficiles ». Elle était notamment connue pour la reprise du tube « Nothing Compares 2 U » du chanteur Prince.

Devenue une star en seulement deux albums 

YouTube video

Sinéad O’Connor démarre sa carrière musicale en 1986. Elle interprète le titre « Heroine » qui deviendra la bande originale du film « Captive » et celui-ci l’a fait connaître. Son premier album « The Lion and the Cobra » sort en 1987. En 1990 elle sort son second album « Do Not Want What I Haven’t Got »Cet album est porté par le succès de la reprise du tube « Nothing Compares 2 U ». Connue pour son crâne rasé, la chanteuse voulait se démarquer. En 2017 elle explique ce choix par le fait qu’elle ne « ne voulait pas être jolie ». Mais en 2021 auprès du New York Times elle donne une autre explication en confiant qu’elle ne « se sent tout simplement pas elle-même quand elle a des cheveux ». Après son succès de nombreuses polémiques ont fait surface. Elle change de registre et en 2005 elle fait un album reggae. C’est ainsi que nait « Throw Down Your Arms »

Des polémiques par rapport à la religion

Une artiste engagée. Elle avait même critiqué l’Église catholique qu’elle accusait de ne pas protéger les enfants victimes de violences sexuelles. Il faut savoir que la chanteuse a eu une enfance mouvementée. Elle qui est née le 8 décembre 1966 à Dublin avait eu une mère tyrannique et alcoolique qui la maltraitait. Son père père lui avait donné le goût pour la musique. Elle a eu toutefois un parcours scolaire marqué par l’absentéisme et par des soucis de kleptomanie. Toutefois la chanteuse n’avait que 15 ans quand elle est placée dans un établissement de redressement catholique. Mais Sinéad O’Connor garde des mauvais souvenirs de cette époque. Elle va même jusqu’à témoigner des traitements qu’elle a subis dans cet établissement qui était censé « remettre sur le droit chemin les filles perdues ». En 1992 invitée à la télévision américaine, la chanteuse avait déchiré une image du pape Jean Paul II.

« Mon père chantait du matin au soirComme il était d’une immense tendresse, il nous laissait entendre les fantômes qui habitent ces refrains mais qui disparaissent dès qu’ils sont hurlés par des gosiers pleins de bière. Les murmures de mon père m’ont permis de ne jamais rejeter ces morceaux traditionnels. »

– Sinéad O’Connor, 2003, Le Monde

Sinéad O’Connor et la religion

L’auteur et compositrice a fait un long chemin pour trouver sa foi. En 1999 elle a même été ordonné « prêtresse » d’une église Irlandaise. Elle va même jusqu’à adopter la religion rasta où elle avait même confié au Monde que « le reggae et la religion rasta réconcilient l’âme et la sensualité ». Elle se convertira également au bouddhisme. En 2018 elle annonce sa conversion à l’Islam où elle change également de nom pour Shuhada Davitt.

Dépression et tentatives de suicide 

La chanteuse a eu des problèmes de santé, de dépression mais a fait également des tentatives de suicide. Ces tentatives de suicide surviennent en 2007 et 2012. En 2015 son agent, à travers un communiqué, déclarait qu’« elle souffre d’épuisement en raison de problèmes de santé non résolus. Le médecin lui a conseillé d’arrêter toute activité et de se reposer ». Elle annule ainsi sa tournée. La chanteuse évoquait souvent des problèmes de solitude et psychiatriques à travers ses réseaux sociaux. En 2022 son fils Shane de 17 ans est décédé en se donnant la mort. Par crainte d’un passage à l’acte, la chanteuse a été hospitalisée quelques jours. Concernant son décès le 26 juillet la police de Londres déclare que son décès n’est pas « suspect ». Les raisons de la mort restent encore inconnues.

A LIRE AUSSI : Qui est Tony Estanguet, le président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques ?
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont nos coups de cœur de la 3ème soirée d’audition ?

À la uneFrance

Salon de l'Agriculture : pourquoi la situation a été tendue pour cette première journée ?

À la uneCinéma

EN DIRECT | César 2024 : Suivez la cérémonie des Césars 2024

À la uneFranceSociété

Qui est Oreillette, l'égérie du Salon International de l'Agriculture 2024 ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux