À la uneActualitéSport

Qui sont les favoris de la Vuelta 2021 ?

La 76ème édition du Tour d’Espagne commencera ce samedi 14 août. Primoz Roglic, vainqueur en 2020, Egan Bernal, lauréat du Giro cette année, ou les Movistar s’avancent comme les coureurs à suivre pour la victoire finale.

Primoz Roglic, une revanche à prendre

Pour une deuxième année consécutive, le Slovène arrive sur la Vuelta après un échec sur le Tour de France. En 2020, il avait perdu le maillot jaune lors du contre-la-montre final au profit de son compatriote, Tadej Pogacar. Cette année, son échec a laissé place à moins de dramaturgie. Le vainqueur de la Vuelta 2020 a chuté lors de la troisième étape. Les blessures trop conséquentes l’ont forcées à quitter les routes du Tour après la huitième étape.

La Vuelta, c’est le grand tour de Roglic. En deux participations, le Slovène a toujours remporté le classement général. Cette année, Primoz Roglic compte rentrer dans le cercle très fermé des triple vainqueurs consécutifs du Tour d’Espagne. Il rejoindrait Tony Rominger (1992, 1993, 1994) et Roberto Heras (2003, 2004, 2005).

Le Slovène pourra compter sur le soutien de ses coéquipiers Sepp Kuss, Sam Oomen ou Steven Kruijswijk dans les étapes de montagne. Concernant son niveau, Primoz Roglic devrait être en pleine forme et a récupéré de ses blessures du Tour de France. Sa performance lors du contre la montre individuel des Jeux Olympiques (vainqueur avec plus d’une minute d’avance sur le second) prouve qu’il faudra compter sur l’ancien sauteur à ski pour la victoire finale. Il pourra être leader du général dès demain après le contre-la-montre dans la ville de Burgos.

Egan Bernal et l’armada INEOS

Ineos Grenadiers arrive sur le Tour d’Espagne avec de grandes ambitions. Egan Bernal, vainqueur du Giro 2021, est présenté comme le leader de l’équipe. Le Colombien vise le doublé Giro/Vuelta la même année pour rejoindre au palmarès Alberto Contador ou Christopher Froome. Le vainqueur du Tour de France 2019 a préparé sa fin de saison pour atteindre son pic de forme durant ce mois d’août.

En cas de méforme de son leader, Ineos pourra compter sur sa nouvelle recrue Adam Yates. Le Britannique n’a participé à aucun Grand Tour cette année et a misé toute sa saison sur la course espagnole. Sa victoire sur le Tour de Catalogne, au mois de mars dernier, montre que le cycliste est en forme cette saison. Il cherchera à décrocher son premier podium sur un Grand Tour.

Richard Carapaz jouera lui aussi crânement sa chance. L’Equatorien, troisième du dernier Tour de France, et surtout vainqueur de la course en ligne des Jeux Olympiques n’a cessé de performer ces derniers mois. Des efforts importants qui vont sans doute se faire ressentir lors de la course espagnole. Sauf énormes défaillances de ses leaders, Carapaz jouera surtout les victoires d’étape lors de cette Vuelta.

Le trident Movistar pour briller à domicile

On assistera sans doute à la dernière participation d’Alejandro Valverde a un grand tour. Le coureur espagnol détient le record du plus grand nombre de podiums sur sa course nationale (sept, le dernier en 2019). On ne sait pas si l’ancien champion du monde pourra tenir physiquement sur les trois semaines. Dans ce cas-là, il se mettra à la disposition de ses leaders Enric Mas et Miguel-Angel Lopez.

Le Colombien est la nouvelle recrue de l’équipe et a traversé comme un fantôme le Tour de France. Superman misera donc la réussite de sa saison sur la Vuelta. En difficulté dans les contre-la-montre, Lopez essaiera de faire la différence dans les étapes de montagne. Il compte peser sur la course et sans doute jouer une course d’équipes avec ses coéquipiers.

Enric Mas ressort d’un Tour de France en demi-teinte. L’Espagnol visait le podium sur la course reine et a finalement fini à la sixième place. Un résultat quand même encourageant pour l’ancien coureur de Quick-Step. Deuxième sur le Tour d’Espagne 2018, Mas a toujours montré des qualités sur son tour national. L’Espagnol pourra tenir physiquement après le Tour de France ? C’est une question que tout le monde se pose.

Les coureurs de l’équipe espagnole paraissent moins armés que les autres favoris mais leurs stratégies risquent de grandement animer la course.

La Bahrein Victorious mise sur Mikel Landa

Mikel Landa se présente sur la Vuelta avec de nombreuses assurances. Le coureur basque vient de s’imposer sur la dernière course de préparation à la Vuelta (Tour de Burgos). L’Espagnol revient d’une fracture à la clavicule subit lors du Giro et a toujours de grandes ambitions.

Le coureur de la Bahrein Victorious revient sur son tour national pour la première fois depuis 2015. La victoire ou le podium seront les seuls satisfactions possibles pour l’Espagnol à la fin de la course. Lui aussi en difficulté lors des contre-la-montre, le Basque se montrera souvent à l’attaque comme à son habitude pour distancer ses adversaires.

Mikel Landa sera surtout bien entouré tout au long de la course. Damiano Caruso, deuxième du dernier Giro, Wout Poels ou encore le très étonnant Mark Padun accompagneront le Basque dans les étapes de montagne.

Romain Bardet, la chance française

Romain Bardet a aussi montré un bon visage lors du Tour de Burgos. Malheureusement, le Français en tête du général a été gêné par une chute pour continuer à être à 100%. Ses performances ont rassuré le coureur de la Team DSM dans ses chances de figurer aux avants postes durant la Vuelta.

L’ancien coureur de l’équipe AG2R espère être complètement remis pour croire en ses chances de victoire. Septième d’un Giro avec des performance à dents de scie, le Français vise le podium sur cette Vuelta. Bardet n’a qu’une seule participation dans la course espagnole qu’il a conclu à la 17ème place. Sauf abandon, Romain Bardet améliorera forcément ce classement.

A lire aussi : Barbra Streisand : une icône indémodable

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux