À la uneActualitéInternationalSanté

La Chine s’oppose aux enquêtes de l’OMS sur l’origine de la pandémie

Alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) demandait à tous les pays et en particulier la Chine à publier toutes leurs données sur le virus afin de rechercher les origines du Covid-19, Pékin rapplique rapidement en refusant toute nouvelle enquête sur son territoire. 

Pékin s’oppose aux enquêtes de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait la demande à tous les pays de publier toutes leurs données sur le Covid-19, une façon de mettre la lumière sur l’origine de cette pandémie mondiale. 

Bien que dans son communiqué, l’OMS insiste sur le fait que “l’accès aux données ne devrait en aucun cas être un enjeu politique” et qu’il s’agirait d’une analyse au nom de “la sécurité collective“, la Chine a refusé toute nouvelle enquête sur son sol. 

“Nous sommes opposés à la politisation de la recherche des origines” déclare Ma Zhaoxu, vice-ministre des Affaires étrangères. C’est surtout les résultats de l’avancée des recherches sur les origines de la propagation du virus qui mènent à ce refus, car en effet, l’OMS privilégierait l’hypothèse d’une fuite du virus d’un laboratoire à Wuhan.

L’OMS souhaite « faire clair sur les origines de la pandémie de Covid-19 »

“Spécifiquement, pour aborder ‘l’hypothèse [d’une fuite de] laboratoire’, il est important d’avoir accès à toutes les données brutes, d’envisager les meilleures pratiques scientifiques”, insiste le communiqué, vendredi 13 août. 

La délégation de l’OMS a déjà eu l’occasion de visiter deux laboratoires en janvier 2021 où s’effectuait des recherches autour des chauves-souris. Dans un documentaire, le scientifique Peter Embarek, chef de la délégation de scientifiques internationaux envoyés en Chine par l’OMS, a témoigné de la difficulté de communiquer de cette théorie de fuite du virus avec les scientifiques chinois. 

“Nous avons eu droit à une présentation, puis nous avons pu parler et poser les questions que nous voulions poser, mais nous n’avons pas eu l’occasion de consulter la moindre documentation”, a-t-il assuré.

La fuite du virus d’un laboratoire de Wuhan : une hypothèse probable 

Selon Peter Embarek, la fuite du virus d’un laboratoire de Wuhan serait plausible. Compte tenu du fait qu’aucune des chauve-souris ne vit à l’état sauvage dans la région de Wuhan, les seules personnes susceptibles d’approcher ces animaux sont des employés des laboratoires.

“Un employé [d’un laboratoire] infecté sur le terrain en prélevant des échantillons relève de l’une des hypothèses probables. C’est là que le virus passe directement de la chauve-souris à l’homme”, a-t-il déclaré à la chaîne publique danoise TV2.

Face à l’avancée de l’enquête qui se dirige vers cette hypothèse, la Chine semble vouloir éviter d’être encore une fois ciblée comme responsable de la pandémie mondiale

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSport

Pour Bound for Glory 2021, Impact Wrestling sort le grand jeu

À la uneInternational

Pourquoi ce regain de tension entre la Chine et Taïwan ?

À la uneActualitéFrance

Jean Castex annonce une "indemnité inflation" pour répondre à la hausse des prix

À la uneInternational

L'acteur Alec Baldwin tue "accidentellement" une personne lors d'un tournage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux