À la uneFrance

Réformes des retraites : est-ce qu’on va vers des grèves reconductibles ?

Face à un gouvernement décidé à faire passer sa réforme et des syndicats décidés à la faire retirer, va-t-on vers un durcissement et des grèves reconductibles ?

Personne ne peut dire de quoi sera fait le mois de février sur le front social. Alors que la deuxième journée de manifestation s’est soldée par plus de monde dans la rue (et paradoxalement moins de grèves), l’inter-syndicale a officialisé hier soir deux nouvelles journée d’action les 7 et 11 février prochain. Si le 7 était déjà dans les têtes, le 11 semble correspondre notamment à la volonté de Laurent Berger (CFDT) de faire des actions le week-end pour permettre d’avoir plus de monde encore. Mais déjà ce matin, Philippe Martinez semblait penser à la suite : « À force de minimiser le mécontentement côté gouvernement, il va falloir passer à la vitesse supérieure« , se montrant favorable à des grèves reconductibles, dans le but notamment d’impacter les vacances d’hiver : « Effectivement, on tire les leçons de 2010 et il y a besoin de réfléchir sur la notion de grève et de grève reconductible« . Comme on l’a déjà souligné, c’est la zone de crête difficile à franchir car elle pourrait fissurer l’opinion mais aussi l’inter-syndicale car la CFDT n’est pas favorable au blocage, Laurent Berger ayant encore rappelé il y a quelques jours au micro de différents médias que l’action prendrait pour lui la forme de manifestations.

Alors dans quel but ?

Des grèves reconductibles pour quo faire ? Flaire flancher le gouvernement ? Olivier Véran a déjà rappelé que peu importe le nombre, la réforme passerait, tandis que Olivier Dusspot, le ministre du Travail, avait expliqué aux lecteurs de Midi Libre que « on ne retirera pas cette réforme des retraites« . Invité d’Adrien Gindre sur LCI ce matin, Bruno Retailleau (Président du Groupe LR au Sénat) a admis que pour Emmanuel Macron, « reculer ce serait abdiquer« , ajoutant que « Il faut tenir, non pas tenir pour tenir, mais il faut tenir parce qu’il s’agit du régime des retraites« , et réaffirmant son soutient à la réforme : « Ce que je veux pour les Français, c’est que nous soutenons cette réforme« .
Si les LR soutiennent cette réforme en nombre suffisant à l’Assemblée, la réforme passe : si elle ne passait, la possibilité d’un 49.3 est toujours là, même avec le risque politique que cela contient. Compliqué de savoir dans cette situation si cette issue aura raison de la mobilisation ou la renforcera.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneFranceSport

JO 2024 : comment fonctionne le système “anti-drones” ?

À la uneSéries Tv

Mallaury Nataf : "J'ai passé 6 ans dans la rue" (Le miel et les abeilles)

À la uneMédias

Laëtitia Milot va animer le "Meilleur Pâtissier" sur M6

À la uneSéries Tv

B.R.I : le tournage de la saison 2 officiellement lancé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux