Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneActualitéBuzzFrance

Rendez les singes : vol au zoo de Beauval

Des familles de singes très rares ont été volées ce week-end au zoo de Beauval. Le directeur espère qu’ils seront vite rendus car ils sont très fragiles et nécessitent des soins particuliers.

Dans la nuit de samedi à dimanche, deux familles de singes très rares ont été volés dans ce zoo du Loir-et-cher a précisé hier, lundi 11 mai 2015, Rodolphe Delord le directeur du zoo de Beauval (situé Saint-Agnan-sur-cher). Il s’agit de sept tamarins-lions dorés et de dix Ouistitis argentés, singes très rares et très menacés. Ce dernier a indiqué que ces singes sont très fragiles. Ils font partie de programmes internationaux : les tamarins-lions-dorés appartiennent au gouvernement brésilien. Selon le directeur, ce vol est “très dommageable pour la survie de l’espèce en voie d’extinction”. L’équipe du zoo est sous le choc comme le souligne ce tweet du zoo de beauval :

Nos 17 ouistitis volés seront peut-être revendus sur un marché parallèle pour devenir des NAC : les Nouveaux Animaux de Compagnie.

— ZooParc de Beauval (@zoobeauval) 12 Mai 2015

La direction convoque les voleurs à rendre ces singes dans les plus brefs délais car ces espèces fragiles nécessitent des soins particuliers : “ils sont très difficiles à nourrir et (…) doivent être détenus par des spécialistes” surtout qu’un tamarin était blessé et sous soins intensifs.

Sur le net, un élan de soutien se développe avec le hashtag : :

#rendezlessinges #rendezlespetitssinges #tamarin-lion doré volé à #zoobeauval dans la nuit de samedi.… https://t.co/UiBg2P7TZP

— ZooParc de Beauval (@zoobeauval) 12 Mai 2015

Toujours selon le directeur, ce mystérieux vol a dû être effectué par “des connaisseurs” qui “savaient exactement lesquels prendre”. Ces animaux inoffensifs sont très petits (équivalent de “deux poings fermés”) et donc facilement transportables. Les voleurs n’ont pas laissé de traces derrière eux. Le zoo est pourtant surveillé par des patrouilles de sécurité jour et nuit, il dispose également d’un système de vidéosurveillance. L’enquête est en cours et les voleurs sont activement recherchés. Toutes les gendarmeries de France sont prévenues ainsi que les services vétérinaires pour avertir les autorités s’ils sont porteurs d’une information à ce propos.

En France et dans tous les pays signataires de la Convention de Washington (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, dit Cites signée en 1973), la détention et la vente d’espèces protégées sont très réglementées. La Cites a pour but de veiller au fait que le commerce international des spécimens d’animaux et de plantes sauvages ne menace pas la survie des espèces. Ces singes sont donc interdits à la vente et à la détention. De plus en France, selon l’article 311-3 du code pénal, le vol peut être “puni de trois ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende” mais la détention illégale de ces espèces pourrait aussi valoir de la prison et une amende, selon le Code de l’environnement.

C’est la première fois que cet établissement est confronté à un vol d’animal.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

ActualitéFrance

C'est quoi un "baliste", ce poisson qui a mordu des touristes sur les plages du sud-ouest ?

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : de quel célèbre acteur américain Frédéric van den Driessche est-il la voix française ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux