À la uneSport

Rennes – Betis Séville, pour l’Histoire

Coup d’arrêt sur un 16e de finale de Ligue Europa historique qui attend les Rouges et Noirs contre les Verdi Blanco du Bétis Séville. Enjeux, analyse des deux équipes, joueurs à surveiller et scénarios possibles d’un match qui s’annonce bouillant.

ENJEUX

Après la qualification historique du Stade Rennais pour ces 16e de finale d’Europa League, l’euphorie est à son comble. Alors, pourquoi s’arrêter là ? Un doux parfum d’aventure européenne souffle sur l’agglomération rennaise pour la première fois de son histoire et les enjeux sont donc multiples. Financièrement, jouer une coupe d’Europe pour un club comme le Stade Rennais n’apporte que du bénéfice. En décrochant son ticket pour les 16e, Rennes a empoché 500.000 euros. En cas de victoire face au Bétis, le double sera verser au club Breton. Pour information, le vainqueur de l’épreuve remportera aux alentours de 8 millions d’euros. Outre le point de vue financier, c’est l’occasion pour le Stade Rennais de s’affirmer sur la scène européenne et propager les couleurs rouges et noirs en dehors de l’hexagone ! L’UEFA Europa League, c’est aussi l’occasion de mettre en lumière la ville, son potentiel et ses habitants. Une aubaine pour les dirigeants du Stade Rennais et Olivier Létang, président exécutif du SRFC qui prône l’accroissement du club breton. Visibilité, argent, passion, euphorie, les enjeux sont innombrables et Rennes se doit de les saisir.

STADE RENNAIS F.C

Capable du meilleur comme du pire lors de cette première partie de saison, il devient difficile d’écrire sur les performances sportives rennaises. Une équipe talentueuse avec colonne vertébrale solide mais qui paraît faible psychologiquement lors de certains matchs pourtant à leur porté. Une demi-saison mitigée même si l’arrivée de Julien Stéphan, à la place de Sabri Lamouchi, a sauvé les murs. Le fils de Guy Stéphan, alors entraîneur de la réserve du Stade Rennais, a effectué des débuts prometteurs avec 4 victoires consécutives et une équipe retrouvée. 8ème et à 8 points de la deuxième place en Ligue 1, qualifié pour les 16e de finale d’une compétition européenne, Rennes a toutes les cartes en mains pour (enfin) réussir pleinement une saison.

BÉTIS SÉVILLE

Les Verdi Blanco du Bétis Séville, quelle équipe ! C’est l’une des révélations de cette première partie de saison en Liga. Avec 26 points aux compteurs et à 8 points du deuxième (comme le Stade Rennais), le Bétis paraît un cran au-dessus des Rouges et Noirs. Néanmoins, les verts et blancs sont aussi capables de perdre des matchs plutôt faciles et abordables. Elle semble assez similaire au Stade Rennais mais possède un atout de choix qui est le collectif. En témoignent les deux vidéos ci-dessous qui pointent deux performances incroyables.

La première au Camp Nou contre le Barça de Lionel Messi

L’autre, en phase de groupe de la Ligue Europa à San Siro face à l’AC Milan :

LES JOUEURS À SUIVRE

Côté Betis  : Giovani Lo Celso, 22 ans, milieu de terrain

Il a déjà foulé les pelouses de Ligue 1 l’année dernière sous les couleurs du Paris Saint-Germain et il fait le bonheur de Bétis cette année, Lo Celso a pris une tout autre dimension. Passeur, buteur, il contrôle le terrain, non comme Blaise Matuidi mais a sa manière. Le football argentin est incarné dans ce jeune milieu de terrain. Un prêt ultra bénéfique pour le Bétis et surtout, une très bonne pioche. L’international argentin est épanoui et dévoué pour son équipe et il sera l’un des joueurs à museler au Roazhon Park.

Côté Rennes  : Ismaïla Sarr, 20 ans, attaquant

L’homme aux frappes venues d’ailleurs. L’une des valeurs sûres du Stade Rennais sur la pointe de l’attaque. L’international Sénégalais est l’une des révélations de cette première partie de saison. En pleine progression, il doit pouvoir faire la différence face aux défenseurs espagnols du Bétis. Vision de jeu, frappe, rapidité, Ismaïla Sarr est une pièce maîtresse du puzzle que Julien Stéphan va concocter.

SCÉNARIOS

Tout en essayant de rester objectif, tâchons de nous projeter sur les confrontations qui attendent les deux équipes. Le Bétis Séville a l’avantage de recevoir au match retour. Les Verts et Blancs jouissent notamment d’une meilleure expérience sur la scène européenne et des joueurs qui ont déjà vécu des événements similaires tel que l’attaquant star du Bétis, Joaquín. Néanmoins, ce match reste ouvert même si la balance aurait tendance à pencher vers les Espagnols. Rennes devra impérativement essayer de garder sa cage inviolée car il sera difficile d’aller gagner au stade Benito-Villamarín. L’idéal serait de gagner 1 ou 2 à zéro au Roazhon Park et de marquer d’entrée au match retour. Au-delà, encaisser un but très rapidement compliquerait sérieusement la partie. Dans tous les cas, Rennes doit compter sur ses individualités (Sarr, Niang, Bourigeaud, Ben Arfa, André) se forger psychologiquement, collectivement et surtout, suivre sa devise : “Tout donner !”.

Une chose est sûre, une ville entière et ses supporters sont prêts à se casser la voix. On attend le RCK (Roazhon Celtic Kop) à son plus haut niveau ! Alors faites-nous rêver ! 

About author

Rédacteur web - Coordinateur de rédaction
Related posts
À la uneSéries Tv

Double Je : "En saison 2, soyons encore plus exigeants à tous les niveaux"

À la uneSanté

Témoignage: Le combat d'un accidenté de la trottinette électrique

À la uneActualitéFranceRégions

Opération séduction pour Tours

À la uneActualité

Verino On Demand le stand d'upper 3.0 lance sa propre plateforme

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux