ActualitéRégions

Rennes sous tension : les étudiants et lycéens en grève

Un climat de tension règne sur l’agglomération rennaise. Après la mobilisation des gilets jaunes, les étudiants et lycéens affichent leurs insatisfactions. Plusieurs lycées sont bloqués, l’Université Rennes 2 et Science Po Rennes viennent s’ajouter à la liste. Ras-le-bol général, et revendications, démêlons le vrai du faux dans une atmosphère électrique.

L’Université Rennes 2 débloquée jusqu’à mardi prochain

Après un épisode de blocage intense et interminable qui avait touché Rennes 2 de février à mai dernier provoquant l’annulation des partiels, l’Université Rennes 2 connaît de nouvelles tensions sur son campus. À l’époque, il avait divisé les étudiants et apporté des soucis majeurs pour Olivier David, président de l’université depuis 2015. Dans une interview accordée à Ouest-France, il affichait son désarroi et celui du personnel qui “est à bout”. En effet, l’université étant bloqué depuis lundi, le Président a voulu préserver le droit de manifestation des étudiants. Il n’en ai pas moins qu’Olivier David dénonce ce blocage et a amené les étudiants à venir voter contre celui-ci dans le pacifisme le plus total. “Nous appelons l’ensemble des personnels et des étudiant.e.s à être présent pour soutenir cette levée du blocage et la reprise des activités”. L’assemblée générale de ce jeudi midi à Rennes 2 à impliquer un débat houleux et discuté. Finalement, le blocage est levé jusqu’à la prochaine AG qui aura lieu mardi 18 décembre à 12 h, campus Rennes 2.

Les lycéens ne lâchent rien

Avant la mobilisation étudiante, ce sont bien les lycéens qui ont retenti la première alarme. Néanmoins les revendications sont différentes des étudiants qui contestent, en outre, la hausse des frais d’inscriptions des étrangers. Les lycéens quand à eux, s’indignent de la réforme de ParcoursSup. L’UNL, l’Union Nationale des Lycées scandalisait sur Twitter la gravité de la réforme “Parcoursup veut empêcher les lycéens d’aller à la fac, même s’ils ont le bac”. Il rajoutait notamment “Il nous faudra maintenant des “prérequis” totalement discriminatoires et beaucoup de chance pour espérer avoir une place dans la filière de son choix !”. D’ailleurs, des violences, blocages et différents feux ont affecté Rennes et ses lycées lors du “Mardi noir”. D’autres blocages sont à prévoir.


Les conséquences du “Mardi noir” à Rennes, qui a notamment entraîné d’autres débordements dans la ville.

Science Po solidaire avec Rennes 2

Science Po Rennes s’est aussi mis au goût du blocage même si cette fois-ci, la situation est plus contestée. Une minorité d’étudiants serait à l’origine de l’interruption des cours. Un coup d’arrêt qui indigne professeur et étudiant.

Même si les étudiants et les lycéens possèdent leurs propres revendications, le mouvement des gilets jaunes et des syndicalistes est propice à la manifestation. L’un n’arrange pas l’autre et Rennes n’est donc pas exempt de cette situation. Malheureusement, les manifestations ne s’estompent pas et personne n’a l’air de vouloir lâcher. L’épisode manifestation à Rennes ne serait-il qu’au début ?

About author

Rédacteur web - Coordinateur de rédaction
Related posts
À la uneActualitéArtCultureInternationalMusique

LP : Même dans l’intimité, on m’appelle LP!

À la uneActualitéFrancePolitique

"Il a voulu faire son malin" : Eric Zemmour mécontent après son passage au 20h de TF1

À la uneActualitéPolitique

Affaire Hulot : Pourquoi Matthieu Orphelin, le porte-parole de Yannick Jadot, a-t-il été écarté du parti EELV ?

À la uneActualitéInternationalSanté

Covid-19 : Que sait-on du nouveau variant Omicron ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux