À la uneActualitéFrance

Reportage. Joe le taxi, c’est sa vie, c’est sa grève

Ce lundi 13 janvier, les chauffeurs de taxi ont fait grève et ont manifesté partout en France pour protester contre les VTC (Voitures de Tourisme avec Chauffeur) qui constituent selon eux une forme de « concurrence déloyale ». Après une opération escargot au départ des aéroports parisiens, le cortège de taxis s’est réuni place Vauban à Paris.

Des bruits de klaxons. Des drapeaux aux couleurs de la CGT et de Force Ouvrière. Et surtout, des dizaines de taxis stationnés place Vauban. Les chauffeurs ne sont pas dans leur véhicule, mais dehors, face aux caméras et aux micros des journalistes. Tous sont là afin de faire entendre leurs revendications.

« On demande aux pouvoirs publics français de protéger le service des taxis, qui représente 60 000 emplois en France. Aujourd’hui ce secteur est en danger car il y a de grandes sociétés qui ont mis en parallèle un système de véhicules privés (les VTC) qui, en vérité, font du taxi sans nos contraintes. Nous, on accepte de travailler sous certaines contraintes : une formation de 6 mois tous les 5 ans, travailler avec des licences qui nous coûtent très cher, et surtout on accepte de travailler avec un tarif qui est fixé par l’Etat. En contrepartie d’un tarif fixé par le ministère des finances, on aimerait pouvoir vivre avec ce tarif. Or, avec ces véhicules qui viennent nous faire de la concurrence, ça devient très difficile » explique un porte-parole. Et d’ajouter :

« Les chauffeurs, c’est pas l’élite française, on vient du peuple, on s’est endetté pendant plus de 10 ans pour trouver un travail. On a respecté une réglementation et aujourd’hui, ils nous la font à l’envers. »

joe-le-taxi-cest-sa-vie-cest-sa-greve

Racolage

Outre l’absence de réglementation qui garantirait une concurrence plus loyale entre les deux acteurs, les taxis accusent également les VTC de pratiquer le recolage. En effet, en théorie, ces véhicules privés n’ont pas le droit de prendre des passagers à la volée dans la rue : ils peuvent seulement être réservés. D’ailleurs, depuis le 1er janvier, un décret impose aux VTC un délai de 15 minutes entre la réservation et la prise en charge du client. Cela n’empêche pourtant pas les taxis de continuer à leur reprocher de racoler, notamment aux abords des aéroports…

« J’attends du gouvernement qu’il prenne ses responsabilités, en recadrant ces sociétés pour qu’elles travaillent sur des segments qui ne concernent pas les taxis, à savoir par exemple le haut-de-gamme. Il s’agirait de mettre à disposition de la clientèle haut-de-gamme des voitures de prestige avec des chauffeurs trilingues, quadrilingues, mais pas faire du taxi, des courses à 10 ou 15€ dans Paris : ça c’est du taxi et on est là pour ça » proteste le porte-parole.

Atmosphère tendue

Place Vauban, la tension est palpable. Un chauffeur, excédé par les VTC, menace même d’en venir aux mains. Plusieurs agressions ont d’ailleurs été commises au cours de la journée, comme un témoigne le Tweet d’une passagère prise au piège dans une voiture de la société de VTC Uber :

« Je viens d’être agressée dans une voiture Uber par des taxis en grève près d’un aéroport parisien : vitres brisées, pneu crevé, véhicule vandalisé et main en sang. Nos agresseurs ont tenté de pénétrer dans le véhicule mais notre courageux chauffeur a réussi à nous sortir de là. Il a changé le pneu sur l’autoroute et a pu nous ramener à la maison. »

[youtube id=”Sl6ivl35inE”]

Une inquiétude justifiée ?

Aujourd’hui en France, il existe 5 300 entreprises de VTC responsables de plus de 9 500 véhicules privés, alors que plus de 50 000 taxis circulent sur le territoire. Les VTC sont donc encore largement minoritaires même si le service à la demande et le système de réservation par Internet représentent une menace pour les taxis. Ces derniers craignent pour la précarité de leur emploi. « On n’aura plus de travail dans moins de 10 ans » se désole un chauffeur pessimiste. Cette appréhension est-elle fondée ? Pour l’heure, les manifestants attendant un retour du ministère de l’Intérieur.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaCulture

Est-ce qu’Austin Butler chante lui-même dans Elvis ?

ActualitéSanté

5 astuces pour transpirer le moins possible

À la uneFrancePolitique

Qui est Eric Coquerel, le nouveau président de la commission des finances ?

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Les papillons noirs (Arte)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux