À la uneActualitéCulture

Retour sur les pas d’Azzedine Alaïa

Né le 7 juin 1940, Azzedine Alaïa est un couturier français d’origine Tunisienne. Il a connu une apogée dans sa carrière à partir de 1980, année pour laquelle son travail de la robe et du cuir fut internationalement reconnu.

[divide]

A partir de 1957, Azzedine Alaïa s’installe à Paris après avoir obtenu son diplôme en sculpture aux Beaux-Arts de Tunis. Pendant ses études, il enchaine les petits jobs en tant que couturier et confectionne pour son voisinage des robes sorties tout droit de Vogue. C’est en commençant à travailler comme assistant couturier qu’il se fait rapidement une clientèle privée. Avant de travailler chez Guy Laroche pour deux saisons, il fut tailleur chez Dior pour quelques jours, pour finalement aider Thierry Mugler, et créer sa propre collection pour Charles Jourdan.

C’est dans son atelier rue de Bellechasse qu’il va à titre privé habiller certains grands noms de la jet-set. En 1980, il déménage en plein coeur du Marais, rue du Parc-Royal . Il voit ainsi ses collections vendues dans des grands magasins américains. Ce n’est qu’en 1981, qu’Azzedine Alaïa lance sa marque éponyme, pour finalement lancer un premier défilé prêt-à-porter en 1982. Défilé marqué de noir, blanc tout en alliant la transparence à ses pièces. En conservant sa clientèle privée, Alaïa ouvre quelques boutiques aux Etats-Unis.

A cette époque, le style particulièrement identifiable du couturier dénote de ce que l’on trouve. En effet il associe avec brio l’élégance et l’extravagance tout en apportant une silhouette des plus travaillées aux femmes. Les lignes du corps sont parfaitement interprétées de façon à rendre la femme forte à travers l’érotisme qu’elle évoque. Les matières et techniques utilisées par Azzedine Alaïa sont alors insolites. Le cuir est associé à la transparence laissant la silhouette féminine exposer ses formes.

Bien que sa marque éponyme fut racheté en 2000 par le groupe Prada, le couturier demeure directeur artistique de sa maison. Et après un léger passage dans l’oublie, il commence à revenir sur les rangs de la mode de manière affirmée. Il ne s’est d’ailleurs pas privé de quelques remarques désobligeantes envers deux grands noms de la mode : Karl Lagerfeld et Anna Wintour. Son retour se confirme également par l’ouverture très prochainement d’une boutique à Paris, ainsi que par la réouverture de son site internet, fraichement revisité.

Charles des Portes

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux