Sport

Review : la WWE fait son show à Lille

Photo de Roman Reigns prise par Alexis Nadan

Le 12 novembre dernier se tenait le Live Event de la WWE au Zénith de Lille. En effet, la WWE était en tournée dans toute l’Europe et a fait un petit passage en France. Nous avons donc eu droit à un superbe show avec les superstars de SmackDown. Du New Day à Charlotte Flair ou encore Roman Reigns, nous allons passer en revue ce qu’il s’est passé.

Le Zénith de Lille était en feu. Dès 17 heures, une centaine de personnes attendait devant. Les portes se sont ouvertes à 18h30. A l’intérieur, on pouvait acheter le t-shirt de sa superstar préférée, le programme de la tournée ou encore des ceintures. Le Zénith était presque plein soit quasiment 7000 personnes présentes. Ensuite, nous avons eu droit à une petite présentation des commentateurs français Christophe Agius et Philippe Chéreau qui ont introduit Byron Saxton. Celui-ci a annoncé les superstars pendant tout le show. Avant même le début officiel du show, une bonne ambiance régnait dans l’arène. Lorsque nous nous sommes installés, nos commentateurs français préférés accompagnés de Byron Saxton ont annoncé pour la première fois le concours de la Superstar internet. Il s’agissait de poster sur Twitter son numéro de place, ainsi que son rang et sa tribune, afin de gagner des cadeaux dédicacés.

Match pour les titres par équipe de SmackDown

Le show a débuté avec l’entrée des champions Kofi Kingston et Big E qui lançaient des pancakes sur le public. Ceux-ci faisaient face à Rowan et Harper ainsi que The Revival. Dès le début du match, Rowan et Harper sont partis car le public les huaient. Le public ne cessait de scander “New Day Rocks”. Pendant le match, les deux équipes restantes jouaient énormément avec les réactions de la foule. Cependant, alors que le New Day allait gagner, Harper et Rowan sont revenus et les ont attaqués. Mais cela n’aura pas suffit à ce qu’ils gagnent. Nos champions Kofi Kingston et Big E conservent leur titre. Le public était très satisfait du résultat. En sortant du ring, Kofi Kingston et Big E ont sorti un drapeau français et l’ont fièrement tenu devant la rampe d’entrée avant de partir.

Photo postée par Kofi Kingston via Instagram. (@thetruekofi)

Match simple : Andrade vs. Sin Cara

Ensuite, Andrade est arrivé avec le soutien du public mais sans Zelina Vega. Puis est entré Sin Cara, une surprise puisque ce n’était pas prévu sur la carte. Les deux catcheurs ont été acclamés. Ce fut un beau match entre les deux luchadors qui s’est conclu par une victoire d’Andrade au bout d’une dizaine de minutes.

Match par équipe féminin

Ce match n’était également pas prévu sur la carte. La musique des IIconics, Peyton Royce et Billie Kay retentit dans l’arène qui se divise entre les acclamations et les huées. Ces dernières font leur petit discours habituel en ajoutant que “cet endroit craint”, ce qui n’a pas vraiment plu au public. Ensuite, Dana Brooke arrive sur le ring. Cela a beaucoup surpris étant donné qu’on ne l’avait pas vue depuis longtemps. Celle-ci fait équipe avec Carmella, que le public adore. Après une dizaine de minutes, Carmella effectue un tombé et remporte la victoire pour son équipe.

Match pour le titre intercontinental

Nous passons désormais au quatrième match. Shinsuke Nakamura, le champion intercontinental accompagné de Sami Zayn affronte Ali. Sami fait son entrée que le public reprend en chantant. Puis il se met à parler français… en disant que c’est “la langue des imbéciles”. La foule le hue mais celui-ci présente alors le champion. Ensuite, Ali arrive seul puis le match débute. Sami Zayn interfère dans le match comme à son habitude jusqu’à la disqualification. Sami et Shinsuke se mettent alors à frapper Ali. Cependant Daniel Bryan vient à la rescousse d’Ali et défie Sami et Shinsuke pour un match par équipe. Bryan et Ali remportent facilement le match. Les deux catcheurs célèbrent mais Ali exécute le “Yes movement” de Daniel Bryan, espérant qu’il fasse de même. Mais il refuse plusieurs fois avant de craquer. Le Zénith complet reprend les “Yes!” en rythme avec le catcheur.

Photo de Daniel Bryan effectuant le Yes movement et d’Ali, prise par Alexis Nadan

Match par équipes 4 vs. 4

Nous arrivons au prochain match qui oppose Lince Dorado, Gran Metalik, Apollo Crews et Shorty G à Robert Roode, Dolph Ziggler, Bo Dallas et Cesaro. Les deux équipes sont acclamées. La victoire revient à l’équipe de Lince Dorado, Gran Metalik, Appollo Crews et Shorty G malgré les efforts de l’équipe adverse.

Match pour le titre de championne de SmackDown

Le prochain match a opposé la championne Bayley à Charlotte Flair. En ce qui concerne la championne de la division, le public a adoré la huer. Lorsqu’un fan lui a demandé où était Sasha Banks, elle n’a pas hésité à lui dire qu’elle n’était “pas là, idiot”. Charlotte avait l’avantage pendant toute la durée du match. Pourtant, Bayley conserve son titre grâce à un tombé avec triche, les deux pieds sur la corde. Elle retourne en coulisses sous la déception des fans, pendant que Charlotte Flair salue la foule.

Photo postée sur le twitter de Charlotte Flair (@MsCharlotteWWE)

Main Event : Roman Reigns vs. King Corbin

Le show s’est bouclé sur un superbe match. Entre les fans de Roman Reigns et les haters de Corbin, la foule s’est déchaînée. Avec les contres et les prises puissantes, aucun moyen de s’ennuyer. Suite à un End of Days de Corbin, Roman Reigns s’est relevé et a enchaîné avec un Superman Punch. Ce n’était pas suffisant car nous avons ensuite eu droit à magnifique Spear qui cette fois-ci lui donna la victoire. C’est avec une ambiance de folie que Roman Reigns est parti saluer les fans et prendre des photos avec eux jusqu’à la fin. Un geste que les fans n’oublieront pas.

En somme, nous avons eu un public très investi pour un show exceptionnel que nous ne sommes pas prêts d’oublier. Et si vous avez envie d’y retourner ça tombe bien puisque les Superstars reviennent à Paris le 16 mai 2020 à l’AccorHotels Arena. Les billets seront en vente à compter du 20 novembre 2019.

Jade Hernoux

Related posts
À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Lyon arrache la qualification

À la uneEuro FootFootNon classéSport

Didier Deschamps prolonge jusqu'en 2022

À la uneActualitéCultureSport

Longines Grand Prix De Paris : tout simplement historique

À la uneActualitéFootInternationalJeux olympiquesSport

Dopage: La Russie officiellement sanctionnée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux