À la uneActualitéHigh Tech

Rien à faire ? Visite la Tour Eiffel grâce à Google

-Le géant américain n’en finit pas de surprendre. Un projet né de la collaboration entre la Société d’exploitation de la Tour Eiffel et Google a été mis en ligne ce mardi 16 juillet : l’institut culturel de Google. Créé en 2011 et basé à Paris, l’institut a déjà noué quelque 200 partenariats avec des musées et des institutions culturelles. Son but ? Proposer de manière gratuite l’accès en ligne à des oeuvres d’art, monuments et sites du patrimoine mondial.

De chez soi

A la manière de la fonction StreetView sur Google Maps, le site propose trois expositions inédites sur la tour de Gustave Eiffel, permettant aux internautes d’entreprendre une véritable plongée dans le temps. La grande accessibilité, notamment dû à la vue à 360°, permet d’atteindre les endroits les plus difficiles d’accès.

Eiffel_google1Pour tourner la partie qui propose les vues panoramiques, Pascale Malite, la responsable StreetView explique avoir poussé pendant six heures, un «chariot» équipé d’appareils photo pour reproduire le plus fidèlement possible une visite in situ. Ces vues à 360° permettent une découverte privilégiée du sommet et du 2e étage du monument, et l’internaute peut effectuer un va-et-vient entre archives d’époque et actualité”, expliquent l’Institut Culturel de Google et la Société d’exploitation de la Tour Eiffel.

570_570_28e81dffcddb12159fee5871439b7b4b-1373966156En terme de contenu c’est purement hallucinant. En effet, Google met à disposition énormément d’informations — photos, plans, témoignages — provenant d’archives originales de 1889. Et quand on se demande si cette initiative ne va pas contribuer à dénaturer la visite de la Dame de Fer, Jean-Bernard Bros, le Président de la Société d’Exploitation de la Tour Eiffel, admet avoir hésité. Mais au final celui-ci défend l’idée que “l’on n’enlève rien à l’envie de la visite en donnant de l’information” poursuivant “qu’au fond, rien ne remplace l’expérience du lieu.”

Pourtant une telle visite virtuelle, aussi complète, remet en question l’intérêt de la visite réelle. L’internaute qui saura tout de la Tour Eiffel aura-t-il encore l’envie de venir la visiter ? La visite virtuelle ne va-t-elle pas remplacer la visite réelle? Rappelons que la Tour Eiffel accueille tout de même 6 à 7 millions de visiteurs annuels — ce qui permet d’engranger de sacrés bénéfices — et que sur le web, tout (ou presque) est gratuit.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
High Tech

Le potentiomètre : voici ce à quoi vous devez vous attendre

High Tech

3 étapes pour créer un logo en ligne

ActualitéEnvironnement

5 conseils simples pour réduire sa consommation d’énergie 

À la uneFranceInsolite

Des glaces pour chiens dans un restaurant du Var ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux